Orelsan fait des vagues à la Réunion



0
(0)
©Wagram Music

Annonces

Récemment récompensé lors de la cérémonie des Victoires de la Musique (Victoire de la révélation du public et Victoire de l’album de musiques urbaines avec « Le chant des sirènes »), le rappeur français Orelsan fait de nouveau la une de l’actualité aujourd’hui.


Annonces

A la Réunion, sa seule présence au festival « Sakifo  » a convaincu la région  de retirer sa subvention. Montant du préjudice : 150 000 euros soit 10% du budget total du Festival.

La municipalité de Saint-Pierre doit elle aussi décider d’accorder ou pas une subvention au Festival. Cette fois c’est 200 000 euros qui sont en jeu et qui pourraient avoir raison de la présence d’un ou plusieurs artistes.

Ceux qui sont à l’origine de cette décision n’ont visiblement pas oublié la polémique qu’Orelsan avait déclenché en Métropole en 2009 avec  «Sale Pute»,  un titre uniquement présent sur des sites de partages vidéo.


Annonces

A l’époque ce titre, considéré comme un appel à la violence envers les femmes, lui avait valu une plainte de l’Association « Ni putes ni soumises » et une déprogrammation des Francofolies de la Rochelle.

Pour en revenir  au « Sakifo « ,  Didier Robert,  le président UMP du conseil régional de La Réunion, a justifié sa position en déclarant  :  «La violence verbale, les appels à la haine, au viol, à la pédophilie, à la violence physique portés par l’un des artistes invités du Sakifo 2012, ne peuvent obtenir ma caution.»

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces