Les Françaises et leur proximité avec Ségolène Royal et Valérie Trierweiler



0
(0)
Valerie Trierweiler / Crédits : PR Photos

Annonces

En pleine polémique sur le fameux tweet de Valérie Trierweiler, l’IFOP publie les résultats d’une étude baptisée « la première dame contre la première femme ». Pour info, elle a été réalisée avant la polémique suscitée par le soutien public de Valérie Trierweiler à l’adversaire de Ségolène Royal aux élections législatives.


Annonces

Il en ressort, qu’avant cette affaire, les françaises se sentaient un peu plus proches de la première dame que de la première compagne de François Hollande.

Les avis sont toutefois très partagés : si 39% des Françaises se sentent plus proches de Valérie Trierweiler, 35% d’entre elles se disent plus proches de Ségolène Royal.

On retiendra toutefois que 23% des femmes interrogées déclarent spontanément ne se sentir proches d’aucune d’entre elles.


Annonces

Dans le détail des résultats, on note que leurs réponses sont assez clivées en fonction de l’âge, de la CSP et des affinités politiques.

On voit ainsi que les femmes se situant dans la quarantaine et la cinquantaine (43%), les cadres et professions intellectuelles supérieures (46%) et les sympathisantes de droite (44%) et du centre (44%) s’identifient plus que la moyenne (39%) à la nouvelle compagne de François Hollande.

A l’inverse, les jeunes (43% des moins de 35 ans, contre 35% en moyenne), les femmes appartenant aux catégories populaires (49% des ouvrières) et les sympathisantes de gauche (42%) se sentent plus proches de Ségolène Royal.

Les résultats complets sont à découvrir dans le dernier numéro du magazine ELLE (n° du mois de mai).

Etude réalisée auprès d’un échantillon de 501 femmes, extrait d’un échantillon de 956 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces