Le mea-culpa de Carla Bruni-Sarkozy après ses propos sur les féministes



0
(0)
Crédits : PR Photos

Annonces

Comme vous le savez peut-être, Carla Bruni-Sarkozy a fait le buzz ces derniers jours après que le magazine « Vogue » se soit fait l’écho de certains ses propos  sur les féministes.


Annonces

« Dans ma génération, on n’a pas besoin d’être féministe. Il y a des pionnières qui ont ouvert la brèche. Je ne suis pas du tout militante féministe. En revanche, je suis bourgeoise » a déclaré l’ancienne Première Dame.

Une phrase qui a choqué les féministes, qui ont choisi d’utiliser le réseau social Twitter pour protester.

Carla Bruni-Sarkozy, contactée par Elle, s’est défendue sur ses propos.


Annonces

« Je comprends que cette phrase ait pu choquer. Elle était très maladroite et traduit mal ma pensée. Il aurait fallu dire que je n’ai personnellement jamais ressenti le besoin d’être activiste féministe » a-t-elle expliqué.

Quand à la référence à la bourgeoisie, Carla a précisé que « cette phrase est extraite d’une longue conversation avec l’écrivain Arthur Dreyfus sur un tout autre sujet ».

« Hors de son contexte, chaque phrase isolée a bien peu de signification et bien peu d’intérêt » a-t-elle déclaré.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces