L’univers de Claude François mis aux enchères



0
(0)
Album "Chansons populaires" Sony Music Média
Album « Chansons populaires » Sony Music Média

Annonces

Avis très nombreux fans du regretté Claude François. En effet, et pour célébrer les 35 ans de sa disparition – c’était en 1978 – la Société de Ventes Volontaires Coutau-Bégarie a décidé d’organiser la première vente aux enchères entièrement consacrée au chanteur et à son univers. Elle aura lieu le 25 mai prochain à l’Hôtel des ventes Drouot.


Annonces

Des vêtements de scène, des objets personnels, une mèche de cheveux… mais aussi des photos érotiques dont il était l’auteur.

Une vente exceptionnelle qui aura nécessité une année entière de préparation, les collectionneurs ayant beaucoup de mal à se séparer de leurs objets et documents.

Les fans et passionnés de reliques personnelles du chanteur seront notamment comblés par la mise à l’encan d’une veste rouge lamée, réalisée par le couturier Camp de Luca et portée lors d’un concert d’adieux au théâtre Forest National de Bruxelles, le 11 janvier 1974 : une pièce maîtresse de l’univers haut en couleurs de Claude François (12 000 / 15 000 €).


Annonces

Autre tenue, toujours signée par Camp de Luca : un costume noir aux revers garnis de paillettes, porté lors de deux émissions télévisées en 1977 lors de l’interprétation de la chanson Je vais à Rio (5 000 / 7 000 €).

Lors de cette vente seront également proposées cinq rarissimes chemises de scène et de télévision (1966 à 1977), restées miraculeusement épargnées (700 / 1 000 € chacune). En effet, Claude François avait pour habitude de déchirer sa chemise lorsqu’il se produisait sur scène et d’en jeter les lambeaux à son public. Un peignoir de scène en satin ainsi que de très nombreux objets personnels – accessibles pour toutes les bourses – complèteront cette collection.

Dans la série « insolite » une rarissime et authentique mèche de cheveux de Claude François, gagnée officiellement en 1966, lors d’un concours d’un Fan Club en Suisse sera également proposée. Cette mèche, scellée sur une carte de visite de l’artiste, a été contresignée par le chanteur  pour en garantir sa provenance (3 000 €).

Un fauteuil provenant du Moulin de Dannemois, résidence secondaire et intime de l’artiste, sera également proposé. Il s’agit de son mythique fauteuil en confessionnal en acajou, entièrement capitonné de cuir fauve. Ce siège, de style George III d’Angleterre, Claude François l’avait acquis ce en 1969 auprès d’un collectionneur britannique. Entre 15 000 et 20 000 euros sont attendus pour ce mobilier emblématique de l’univers du moulin.

Parce que Claude Français était aussi un photographe érotique, des centaines de clichés – tous pris au Moulin – seront intégralement proposés sous leur forme de diapositives originales.

Disques rares, pressages particuliers et partitions musicales, pratiquement au complet, ponctueront cette vente exceptionnelle avec notamment un disque d’Or de 1977, certifié par SNEPA, ainsi que des bandes d’enregistrement originales de chansons (sous les labels Flèche et Philips).

Les affiches de concerts, toujours très recherchées, seront au rendez-vous. Sans oublier les notes de service cinglantes – les fameuses consignes professionnelles dictées par Claude François à son personnel

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces