Nikos Aliagas : « La télé publique grecque au cœur d’un chantage politique »



0
(0)

Comme vous l’avez peut-être appris ce matin dans les médias, le gouvernement Grec a pris une incroyable décision, celle de fermer les chaînes de télévision publique ERT. Une décision prise au nom de l’austérité et que n’a pas manqué de commenter le plus grec de nos animateurs français, Nikos Aliagas.


Annonces

Ce matin il était l’invité de Jean-Marc Morandini dans « Le Grand Direct des Médias ».

Tout de suite, quelques morceaux choisis de cette interview dont l’intégralité est à découvrir dans la vidéo proposée à la fin de cet article

Chanson-de-lannee-nikos-aliagas-tf1


Annonces


Annonces

« J’ai assisté à ça en direct hier, et puis j’ai vu petit à petit tous les décrochages, avec les journalistes à l’antenne qui continuaient malgré tout. Et une fois que le signal a été coupé, par solidarité pas mal de sites d’infos ont repris le signal de la télé grecque sur internet. C’était assez émouvant de les voir, ils ont continué jusqu’à très tôt ce matin à avoir des témoignages. Ils m’ont appelé aussi parce que j’ai été correspondant de la télé publique à mes débuts. »

« Mais c’est vrai qu’on a jamais vu ça en Grèce. Il y a une émotion très forte de la part de la population parce que ça fait partie des symboles.

Je pense que le Premier ministre a voulu marquer le coup, il a lancé le pavé dans la mare parce qu’il y a un jeu politique. »

« Il y a pas mal de facteurs politique autour de ça, et c’est vrai que la télé est prise en otage ».

Votre sentiment personnel :

« C’était de la tristesse, parce que ça fait partie de notre ADN la télé publique. »

Nikos Aliagas se montre inquiet après la fermeture de la télé publique en Grèce : « aujourd’hui, tout est possible ».


Nikos Aliagas : "La télé publique grecque au… par Europe1fr

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces