Mariah Carey critiquée pour avoir chanté pour le président de l’Angola


Crédits : PR Photos
Crédits : PR Photos
Mariah Carey s’est attirée les foudres des défenseurs des droits de l’homme après qu’elle ait chanté pour le président de l’Angola, Jose Eduardo Dos Santos, le week-end dernier.

Mariah Carey aurait été payée plus de 1 million de dollars pour un concert de deux heures dimanche dernier, lors d’un gala de la Croix-Rouge angolaise, qui a été parrainé par la société de téléphonie mobile Unitel et auquel a assisté le président .


ANNONCES

La fille de l’homme politique, Isabel, possède la société Unitel et est à la tête de la Croix-Rouge angolaise.

S’adressant à la foule lors du concert, Mariah Carey aurait déclaré: « Je suis heureuse d’être ici dans cette salle et je suis honorée de partager ce spectacle avec le Président de l’Angola ».


ANNONCES

Un concert qui n’est pas du goût du président de la Fondation des Droits de l’Homme, qui reproche à Mariah Carey de ne pas avoir tenu compte des accusations de corruption et de violations des droits de l’homme contre Jose Eduardo Dos Santos. Il a d’ailleurs rappelé qu’il y a 5 ans, Mariah Carey a chanté pour le dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

« C’est le triste spectacle d’une artiste internationale achetée par un État policier impitoyable pour divertir et blanchir la kleptocratie père-fille qui a amassé des milliards en biens mal acquis alors que la majorité de l’Angola vit avec moins de 2 dollars par jour » a-t-il déclaré dans un communiqué de presse.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES