Tapie : « Dans mon affaire, je me fous des agendas de M. Sarkozy ! »



0
(0)

capture Europe 1 by Dailymotion (DR)
capture Europe 1 by Dailymotion (DR)

Annonces

Ce matin à 8h30 sur Europe 1, Bernard Tapie répondaient aux questions de Thomas Sotto. Tout de suite quelques morceaux choisis…


Annonces

Votre nom revient dans les affaires d’agendas, les affaires judiciaires des derniers jours… Les agendas de Nicolas Sarkozy ont été saisis dans l’affaire Bettencourt ; ils peuvent intéresser les juges qui enquêtent sur d’autres affaires. En quoi ça vous gêne ?

« C’est le contraire ! Ça ne me pose pas de problème ! Simplement je ne connais rien de cette affaire, et je ne veux pas la connaitre ! Ça ne me concerne pas. S’ils veulent se faire Sarkozy, ils peuvent le faire, ça ne me regarde pas. Mais je n’ai pas envie de subir des dégâts collatéraux. Vous avez la preuve, là, que c’est du baratin : je lis Le Figaro. « Il a demandé l’annulation de la saisie des agendas ; ces pièces intéressent au plus haut point les juges en charge de l’affaire Tapie. » C’est énorme ! J’ai vu, en 8 ans, 17 ou 18 fois, je ne sais plus combien de fois, M. Sarkozy : j’ai noté ces rendez-vous, confirmé ces rendez-vous, je les ai expliqué, point barre ! »

En quoi ça vous pose problème si les juges regardent ces agendas ?


Annonces

« Ce qui me pose problème, c’est qu’on explique tout ce merdier parce qu’on veut retrouver les agendas dans mon affaire ! Dans mon affaire, je m’en fous des agendas de M. Sarkozy ! Je vais tellement vous le prouver que nous avons demandé d’être devant la Chambre d’accusation dans quelques semaines : on a demandé d’annuler un certain nombre de choses, je n’ai pas demandé d’annuler les rendez-vous de Sarkozy ! Qu’on arrête ! Qu »ils trouvent d’autres prétextes ! Qu’ils aient les couilles de dire : « On ne veut plus le voir, on veut l’éliminer, c’est un voyou… » Ça ne me regarde pas, ça ne m’intéresse pas ! »

Vous n’avez absolument pas peur que ces agendas démontrent une implication de Nicolas Sarkozy ?

« Je les ai reconnus ! Je les ai validés ! Donc peur de quoi ? »

Que ça donne des informations aux juges, qu’il y a eu certes des rendez-vous mais que ça pourrait prouver l’implication de Nicolas Sarkozy dans l’arbitrage ?

« Mais bien sûr ! Et celle du Pape aussi ? Qu’est-ce que j’aurais eu à foutre sur 8 ans, entre 2004 et 2012 ? On a préparé, on a fait avant, on a fait après, qu’est-ce que vous voulez que ça fasse avec l’arbitrage !? Si j’avais mis Sarkozy dans le coup, on le voit deux fois ! Je n’ai pas besoin de le voir 17 fois : il est beaucoup moins con que ceux qui écrivent des articles les uns sur les autres en se copiant comme des perroquets ! Dites à vos collègues une fois pour toutes : je me fous complètement des rendez-vous sur l’agenda de M. Sarkozy. Qu’on trouve un autre prétexte pour justifier pourquoi ils ont fait ces descentes-la, mais pas celui-là ! »

Si demain la Cour de cassation dit que la saisie des agendas est légale et que les juges peuvent les garder, ça ne vous gêne pas ?

« Je vous dis mieux : s’ils les rendent à M. Sarkozy, je continuerais à dire que je l’ai vu 17 fois entre 2004 et 2012 ! »


Bernard Tapie : "je m’en fous des agendas de… par Europe1fr

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces