Michael Fassbender dans le rôle de Steve Jobs pour remplacer Christian Bale?



0
(0)
Crédits : PR Photos
Crédits : PR Photos

Annonces

Comme nous vous l’avons indiqué précédemment, Christian Bale a donc finalement renoncé à camper le rôle de Steve Jobs dans le biopic que Danny Boyle est censé réaliser pour Sony Pictures.  Un départ surprenant qui fait suite à la défection de Leonardo DiCaprio qui au printemps dernier, et parce qu’il avait besoin de faire une longue pause, préférait lui aussi décliner la proposition.


Annonces

Oui mais parce que le temps presse, il va falloir trouver très vite un remplaçant à Christan Bale d’autant qu’une partie de l’équipe du film est déjà constituée. Et c’est le nom de Michael Fassbender qui est désormais évoqué par le site américain Variety.

L’acteur serait en effet en pourparlers avec les studios mais rien n’aurait encore été signé. La prudence est donc plus que jamais de rigueur surtout après la vague de rebondissements dont ce film a fait l’objet depuis plusieurs mois déjà.

Après l’échec du premier biopic consacré au co-créateur de la marque à la pomme, une tête d’affiche comme Leonardo DiCaprio ou Christian Bale aurait été la bienvenue pour susciter peut-être un plus grand intérêt de la part du public. Parce qu’il est un peu moins connu du grand public, Michael Fassbender aura donc fort à faire pour convaincre qu’il est l’homme de la situation. Enfin faut-il encore qu’il soit officiellement confirmé dans le rôle…


Annonces

A propos du film

Aaron Sorkin, le scénariste du film, a précisé que ce biopic serait articulé autour de trois longues scènes de 30 minutes, chacune se déroulant à des moments clés de la vie d’Apple et de Steve Jobs, c’est à dire avant le lancement d’un produit phare de la célèbre marque à la pomme : le Mac, le NeXT et enfin l’iPod. A noter, et c’est important de la préciser, que cette nouvelle évocation de la vie de Steve Jobs sur grand écran n’a toujours pas de date de sortie officielle. En même difficile de pouvoir la programmer tant que le casting ne sera pas au complet.

Ce biopic sera une adaptation la biographie de Walter Isaacson, rédacteur en chef du Time et directeur de CNN. Elle est notamment constituée d’interviews du fondateur d’Apple mais aussi de ceux qui l’ont accompagné durant ces dernières années (proches collaborateurs, membre de sa famille…).

Seule certitude pour le moment, à moins bien sûr d’un énième rebondissement, la présence au casting de l’acteur, producteur, scénariste et réalisateur canadien Seth Rogen. Il aurait été choisi – mieux vaut tout mettre au conditionnel désormais non ? – pour camper le rôle de Steve Wozniak, le co-créateur d’Apple. Reste à savoir aux côtés de qui…

Qui est Michael Fassbender ?

Si son nom n’évoque peut-être pas grand chose pour certains d’entre-vous, la carrière de cet acteur germano-irlandais a pourtant de quoi en faire saliver plus d’un. Révélé par le film « Hunger » de Steve McQueen en 2008 – un film pour lequel il a reçu le « British Independent Film Awards » du meilleur acteur – il a tourné dans de nombreux blockbusters à succès et aux côtés des plus grands.

C’est ainsi qu’il a été à l’affiche des films « Inglourious Basterds », « X-Men : Le Commencement », « Prometheus » et plus récemment de « X-Men: Days of Future Past ».

En 2014 Michael Fassbender était dans la course à l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation d’Edwin Epps dans « 12 years a slave« .

Il sera prochainement à l’affiche des films « Untitled Terrence Malick Project » de Terrence Malick, de « Macbeth » de Justin Kurzel et de « X-Men : Apocalypse » d’Erik Lensherr.

Autour de Steve Jobs

Et puisqu’on évoque Steve Jobs, impossible de passer à côté de cette autre actualité : le retrait polémique d’un monument en hommage à Steve Jobs à Saint-Pétersbourg. Pour certains il s’agit d’une mesure de répression après le récent coming-out de Tim Cook, l’actuel dirigeant d’Apple. Pour ceux qui auraient loupé quelque chose, ce dernier a déclaré la semaine dernière « Je suis fier d’être gay, et je considère qu’être gay est le plus beau cadeau que Dieu m’ait fait ».

Très vite  la société  ayant érigé ce monument -un smartphone de plus deux mètres – n’a  pas hésité  à dénoncer une « propagande homosexuelle ». Dans un communiqué la compagnie  ZEFS a d’ailleurs expliqué le démantèlement du monument en se retranchant derrière une loi russe contre la propagande gay chez les mineurs, ce dernier étant installé aux abords d’un établissement scolaire et dans une zone d’accès direct à des élèves mineurs. Et d’évoquer également les accusations d’un ancien membre de la NSA  selon lequel Apple aurait coopéré avec l’Agence nationale de sécurité des États-Unis dans le cadre d’un espionnage de masse.

Le site RT.Com, qui se base sur les déclarations du service des relations publiques de l’Université, avance toutefois une toute autre hypothèse et affirme que ZEFS a demandé que le monument soit retiré bien avant les déclarations de Tim Cook, l’objectif étant de réparer l’écran défectueux.

Un Apple 1 vendu par Steve Jobs vendu aux enchères pour 1 million de dollars

Et dans la série Steve Jobs n’a jamais fait autant parler de lui, sachez qu’un Apple 1 sera bientôt proposé aux enchères par la célèbre maison Christie’s. Particularité de cette pièce « unique, elle a été vendue par Steve Jobs en personne à un certain Charles Rickett dans le garage de ses parents. « Acheté en 1976 dans le garage des parents de Steve Jobs à Los Altos » est-il précisé dans le texte de présentation. Bref une pièce d’exception dont il se murmure qu’elle pourrait partir pour la modique de 1 million de dollars. Issue de la collection personnelle de Robert Luther, elle pourrait être proposée à un prix de départ situé entre 400 000 et 600 dollars. Rendez-vous le 11 décembre prochain.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces