Emma Watson : la célébrité « féministe » de l’année !



0
(0)

En cette fin d’année 2014 on ne compte plus le nombre de classements (ou de titres) qui impliquent des personnalités. Le dernier en date, celui de l’organisation militante « Ms Foundation for women », avait pour objectif de désigner la célébrité la plus féministe de l’année écoulée. Et la grande gagnante est : Emma Watson ! Une demi-surprise après le discours de l’ex star de la saga « Harry Potter » a prononcé à l’ONU en septembre dernier en tant que nouvelle ambassadrice pour les droits des femmes.


Annonces

Crédits : PR Photos
Crédits : PR Photos

Annonces

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, cette dernière a plaidé en faveur d’une vraie égalité des sexes en déclarant notamment : « Nous lançons aujourd’hui la campagne ‘HeForShe’ (…) Nous voulons mettre fin aux inégalités entre hommes et femmes et, pour ce faire, nous avons besoin de chacun d’entre vous (…) Nous devons essayer de mobiliser autant d’hommes et de garçons que possible pour qu’ils deviennent défenseurs du changement en matière d’égalité entre les sexes ». Se revendiquant comme une porte-parole du féminisme, elle avait lourdement insisté sur la nécessité que les femmes puissent avoir les mêmes droits que les hommes.

Victime de « fausses » menaces après ce discours

Des paroles qui n’avaient pas été sans conséquence pour la jeune actrice. Quelques heures seulement après les avoir prononcées, de supposés hackers avaient menacé de diffuser des photos d’elle nue en représailles à un discours jugé trop « féministe ». Après les scandales successifs des photos de Jennifer Lawrence, Rihanna, ou encore Amber Heard nues, Emma Watson était ainsi présentée comme étant la prochaine cible de pirates sur internet…

Et  le pire c’est qu’ils avaient fait ça bien. Un site web EmmaYouA­reNext avait même été lancé avec un compte à rebours et le logo de 4Chan.org, le site sur lequel avaient été publiées les précédentes photos de stars nues.


Annonces

Mais en réalité, il s’agissait de faux pirates qui profitant du buzz suscité voulaient dénoncer le site en question et demander sa fermeture.

Le compte à rebours terminé, la page avait alors redirigé les internautes vers rantic.com, avec un message pour demander la fermeture de 4Chan.org. Les créateurs du site en avaient profité pour demander à Barack Obama que des mesures soient prises pour protéger la vie privée des célébrités.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces