Jacques Chancel : une cérémonie religieuse en sa mémoire le 6 janvier



0
(0)
CC BY-SA 3.0
CC BY-SA 3.0

Annonces

Comme vous l’avez peut-être appris juste avant Noël, Jacques Chancel est décédé ce lundi 22 décembre 2014 à l’âge de 86 ans.


Annonces

Dans un communiqué publié par le Figaro, sa famille a fait savoir que son inhumation dans l’intimité le  8 janvier 2015 en son château de Miramont (Hautes-Pyrénées).

Une cérémonie religieuse se déroulera toutefois deux jours plus tôt à Paris en l’église Saint-Germain-des-Prés (VIe). L’occasion pour beaucoup de ses admirateurs et amis de saluer une dernière fois sa mémoire.

Les hommages

Parmi les hommages, et ils sont nombreux, ceux de François Hollande et de son prédécesseur à l’Elysée Nicolas Sarkozy.


Annonces

Le Président Français a nomment écrit : « Jacques CHANCEL, c’était une voix. Celle de la confidence, celle de la complicité, celle de l’émerveillement.

Jacques CHANCEL, c’était une passion. Celle de la culture. De Radioscopie au Grand Echiquier, ses émissions, à la radio et à la télévision, ont marqué des générations de Français. Il a confessé les plus grands artistes. Il a révélé les talents les plus divers et exalté les créateurs et interprètes les plus différents.

Jacques CHANCEL, c’était une vocation. Il a incarné le service public de l’audiovisuel auquel il a consacré sa vie professionnelle. Et l’écriture de ses livres était pour lui indissociable de son travail de journaliste ».

Autre réaction, celle de son ami Nicolas Sarkozy. Sur Europe 1, le Président de l’UMP, n’a pas caché son émotion.

Au micro d’Europe 1, il a notamment déclaré « Pour moi, la France perd un homme de télévision. C’était un géant de la télévision, un de ses promoteurs et de ses fondateurs. C’est un homme qui n’aimait que la qualité et qui pendait que son devoir – et en même temps son plaisir – était d’élever ceux qui le regardaient ou l’écoutaient. C’est un homme à la culture infinie, avec qui on avait toujours plaisir à parler, même si on était un peu complexé quand on parlait avec lui car il connaissait tout, il avait tout lu. C’est un homme d’une très grande humilité, qui aimait passionnément la vie. C’était un grand monsieur du 20e siècle que la France a perdu aujourd’hui».

Enfin terminons par l’hommage de Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication.

« C’est l’une des plus grandes figures de notre paysage audiovisuel, l’une des plus populaires aussi, qui disparaît. Le créateur du ‘Grand échiquier’ incarnait une télévision exigeante, qui avait pour constante ambition d’offrir ce qu’il y a de mieux aux plus larges publics.

L’homme de radio avait profondément renouvelé l’art de l’interview, en inventant ces fameuses ‘Radioscopies’ en forme de conversation intime, qui auront permis pendant deux décennies aux auditeurs de France Inter de mieux connaître leurs grands contemporains. Le nom de Jacques Chancel restera lié aussi à la naissance d’Antenne 2 et, plus tard, du groupe France Télévisions ainsi qu’à la politique des régions de France 3.

Le journaliste était aussi un passionné de littérature, écrivain, directeur de collection chez Julliard et fondateur de la revue Les écrits de l’image.

Il disait avoir toujours essayé d’offrir au public non ce qu’il aimait, mais ce qu’il pourrait aimer. Il y sera parvenu avec un rare bonheur.»

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces