La famille Bélier en tête des premières séances



0
(0)
 © Mars Distribution
© Mars Distribution

Annonces

Annoncé par de nombreux médias comme le grand succès de cette fin d’année en salles, certains n’hésitant pas à le présenter comme le nouveau « Intouchables », le film d’Eric Lartigau « La famille Bélier » s’est imposée sans grande surprise en tête des premières séances parisiennes de 14 heures de ce mercredi 17 décembre 2014.


Annonces

Porté par Louane Emera, Karin Viard ou bien encore François Damiens, il a convaincu 2 402 spectateurs dans 26 salles de notre belle capitale. Sans être exceptionnel, il s’agit d’un assez bon démarrage, le 11eme pour un film français cette année.

Synopis : Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

Juste derrière bon début également pour la dernière production des studios DreamWorks « Les Pingouins de Madagascar ». Co-réalisé par Simon J. Smith et Eric Darnell, il a convaincu 1984 parisiens répartis dans une combinaison de 19 salles. Les amateurs de chiffres ne manqueront toutefois pas de souligner qu’il s’agit d’un démarrage très moyen par rapport aux autres films estampillés Madagascar.

Synospis : Vous pensiez connaître les Pingouins de Madagascar ? Pourtant, les quatre frères cachent un lourd secret. Ils sont en fait… agents secrets ! Pour sauver le monde du terrible Docteur Octavius, les pingouins devront s’associer à la très chic organisation de la North Wind menée par le superbe husky au nom classé secret.

Complète le podium le film fantastique « Le septième fils » de Sergey Bodrov avec Jeff Bridges, Ben Barnes, Julianne Moore dans les rôles principaux. Pas de quoi pavoiser pour autant puisqu’il n’affiche que 643 spectateurs. C’est très peu d’autant que le film était diffusé dans 12 salles de la capitale..


Annonces

Synopsis : Une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu’un…L’unique guerrier survivant d’un ordre mystique part en quête d’un héros prophétique doté d’incroyables pouvoirs, désigné par la légende comme étant le dernier des Sept Fils.
Le jeune héros malgré lui, arraché à la vie tranquille de fermier qu’il menait jusqu’à présent, va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine d’autant plus maléfique qu’elle a levé contre le royaume une armée d’assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels.

En quatrième position on retrouve le drame de Régis Wargnier « Le temps des aveux ». Porté par Raphaël Personnaz, Kompheak Phoeung ou bien encore Olivier Gourmet, il n’a toutefois pas affolé les compteurs avec seulement 502 entrées à son actif pour 12 copies.

Et le flop du jour est à mettre à l’actif de « Dumb & Dumber To », une comédie totalement déjantée réalisée par Bobby et Peter Farrelly.  20 ans après, Lloyd et Harry sont en effet de retour avec toujours dans les rôles principaux Jim Carrey et Jeff Daniels . Un retour qui n’a pas suscité de réel enthousiasme avec seulement 388 curieux répartis dans une dizaine de salles.

Synopsis : Vingt ans après, Lloyd et Harry sont toujours amis – et toujours aussi débiles ! Quand ils apprennent qu’Harry est père, les deux amis se lancent dans un nouveau road trip à la recherche de sa fille. Ils vont sillonner le pays à bord de véhicules toujours plus improbables, semant la folie et le chaos jusqu’à un endroit où ils n’auraient jamais dû pouvoir se retrouver…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces