Les César ? Chantal Lauby s’en moque!


 © UGC Distribution
© UGC Distribution

Comme vous le savez peut-être le plus gros succès de l’année 2014 dans les salles obscures françaises, à savoir la comédie « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu? »,  a été totalement ignoré par l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma. Le film aux 12.3 millions de spectateurs ne figure en effet pas dans la liste des nominés de la prochaine Cérémonie des César.

Toutes nationalités confondues, « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? » est pourtant le 19eme plus gros succès cinématographique de tous les temps dans les salles obscures de l’hexagone.


ANNONCES

Parmi les réactions il y a celle de Chantal Lauby qui campe le rôle principal féminin dans ce film signé Philippe de Chauveron. Elle s’est exprimée sur le sujet ce matin sur l’antenne de RTL.

« C’est toujours un peu les mêmes acteurs qui sont là. Il y a un profil César, que je n’ai peut-être pas » a t-elle notamment déclaré avant de se souvenir que l’excellent Astérix d’Alain Chabat avait lui aussi été snobé malgré 15 millions de spectateurs.


ANNONCES

De toutes les manières, Chantal Lauby dit n’accorder que très peu d’importance à ses prix. Pour elle, seul l’avis du public compte.

Et de rajouter : Moi je m’en fous, ce sont des prix. Tant mieux pour ceux qui les ont. Des gens m’arrêtent dans la rue et me disent qu’ils ont ri. Pour moi, c’est la plus belle des récompenses. »

Autre réaction, toujours sur RTL, celle du journaliste Pascal Praud. Pour lui le problème vient peut-être d’ailleurs. Ce n’est pas parce que le film est populaire qu’il n’a pas été nommé une seule fois…

« Sur le front de Christian Clavier, il y a écrit ‘Nicolas Sarkozy’. Et cela, chez les professionnels de la profession, on a beau avancer le cœur en bandoulière avec la tolérance en étendard, il y a des limites » a t-il notamment déclaré avant de rajouter que les 4.000 votants ne lui pardonnaient probablement pas d’avoir abordé les problèmes du racisme pour qui selon lui « c’est une chasse gardée ».

Rappel du synopsis

Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie provinciale, se sont toujours efforcés de faire preuve d’ouverture d’esprit. Quand leurs filles chéries ont pris l’une après l’autre pour époux des hommes d’origines et de confessions diverses, les pilules furent bien difficiles à avaler. Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique… mais d’origine ivoirienne !

Bientôt une suite ?

Alors qu’aucune annonce officielle n’est tombée à propos d’une suite éventuelle, les comédiens Frédéric Chaun et Medi Sadoun ont un peu vendu la mèche en octobre dernier. Au micro de Stéphane Bern sur RTL ils ont annoncé qu’une suite était bien prévue et que le tournage aurait lieu en 2016.

« Il faut étudier la bonne piste. La phase de décou­verte sur le 1, on ne l’aura plus sur le 2. Il faut que l’his­toire soit beau­coup plus surprenante que la première » avait notamment déclaré Medi Sadoun.

Plus enthousiaste encore, peut-être un peu trop, Frédéric Chaun s’était alors mis à rêver d’une vraie saga familiale presque sans fin dont on suivrait les aventures au fil des films. « Ce qui est bien, c’est qu’on peut en faire 12 »  s’était-il exclamé un brin euphorique.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES