Mort du cinéaste René Vautier…


Les Mutins de Pangée
Les Mutins de Pangée
Le cinéaste radical René Vautier, qui prétendait être « le réalisateur le plus censuré en France », est mort dimanche, à l’âge de 86 ans.

René Vautier est décédé à l’hôpital de Saint-Malot dans sa Bretagne natale hier, selon une déclaration de sa femme, l’ancienne réalisatrice Soazig Chappedelaine Vautier, à l’AFP.


ANNONCES

Toute sa vie le cinéaste a critiqué la colonisation française et il est surtout connu pour le film « Avoir vingt ans dans les Aurès », qui dépeint les jeunes conscrits français transformés en machines à tuer au cours de la guerre d’Algérie. Un film qui lui a permis de remporter le Prix international de la critique du Festival de Cannes en 1972, mais qui l’a mis en conflit avec les autorités françaises.

Plusieurs des films de René Vautier ont été interdits en France et l’un d’eux l’a même envoyé en prison.


ANNONCES

En effet, le cinéaste a été condamné à un an de prison pour le film « Afrique 50 », qu’il a réalisé alors qu’il avait tout juste 20 ans, et qui est considéré comme le premier film anti-colonialiste en France. Il a dénoncé les crimes de l’armée française et le manque d’éducation offerte aux indigènes des colonies françaises. Il a été interdit de diffusion pendant 40 ans.

La guerre d’Algérie, sur lequel il a fait une dizaine de films, était sa grande cause.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES