« Chappie », en tête des premières séances !


Comme nous le faisons chaque semaine un petit point sur le box-office des premières séances parisiennes, celles de ce mercredi 4 mars 2015 à 14 heures. Et c’est le film de Neill Blomkamp « Chappie » qui l’emporte mais sans vraiment briller avec seulement 1068 spectateurs réparties dans 15 salles de notre belle capitale. C’est un tout petit démarrage pour ce film de science-fiction américain porté par Sharlto Copley, Dev Patel, Yo-Landi Visser et Hugh Jackman.

Synopsis : Sans un futur proche, la population, opprimée par une police entièrement robotisée, commence à se rebeller. Chappie, l’un de ces droïdes policiers, est kidnappé. Reprogrammé, il devient le premier robot capable de penser et ressentir par lui-même. Mais des forces puissantes, destructrices, considèrent Chappie comme un danger pour l’humanité et l’ordre établi. Elles vont tout faire pour maintenir le statu quo et s’assurer qu’il soit le premier, et le dernier, de son espèce.

© Sony Pictures Releasing
© Sony Pictures Releasing

A la seconde place on retrouve « Inherent Vice », le 7ème long-métrage de Paul Thomas Anderson avec Joaquin Phoenix, Josh Brolin ou bien encore Reese Witherspoon. 883 spectateurs sont allés le découvrir dans une combinaison de 17 salles.


ANNONCES

Synopsis : L’ex-petite amie du détective privé Doc Sportello surgit un beau jour, en lui racontant qu’elle est tombée amoureuse d’un promoteur immobilier milliardaire : elle craint que l’épouse de ce dernier et son amant ne conspirent tous les deux pour faire interner le milliardaire… Mais ce n’est pas si simple…C’est la toute fin des psychédéliques années 60, et la paranoïa règne en maître. Doc sait bien que, tout comme « trip » ou « démentiel », « amour » est l’un de ces mots galvaudés à force d’être utilisés – sauf que celui-là n’attire que les ennuis.

Complète le film français de Brice Cauvin « L’Art de la fugue ». Une comédie dramatique portée à l’écran par Laurent Lafitte (toujours à l’affiche de  « Papa ou Maman »), Agnès Jaoui et Benjamin Biolay. Verdict : 619 entrées pour 7 copies. Le film affiche la meilleure moyenne par salle, à savoir 88 spectateurs.

Synopsis : Antoine vit avec Adar, mais il rêve d’Alexis… Louis est amoureux de Mathilde alors il va épouser Julie… Gérard, qui n’aime qu’Hélène, tombera-t-il dans les bras d’Ariel ? Trois frères en pleine confusion… Comment, dès lors, retrouver un droit chemin ou … échapper à ses responsabilités ? C’est là tout L’Art de la Fugue…

En quatrième position on retrouve la comédie de Stefan Liberski « Tokyo Fiancée » avec dans les rôles principaux Pauline Etienne, Taichi Inoue et Julie Le Breton. 429 entrées sont à mettre à son actif dans 12 salles pariennes.


ANNONCES

Synopsis : La tête pleine de rêves, Amélie, 20 ans, revient dans le Japon de son enfance. Elle propose des cours particuliers de français et rencontre Rinri, son premier et unique élève, un jeune Japonais qui devient bientôt son amant. A travers les surprises, bonheurs et déboires de ce choc culturel drôle et poétique, nous découvrons une Amélie toute en spontanéité et tendresse, qui allie la grâce d’un ikebana à l’espièglerie d’un personnage de manga.

Et c’est le documentaire « Citizenfour » qui complète notre top 5. Réalisé par Laura Poitras, il a convaincu 355 personnes dans les 6 salles qui le projetaient.

Synopsis : En 2013, Edward Snowden déclenche l’un des plus grands séismes politiques aux Etats-Unis en révélant des documents secret-défense de la NSA. Sous le nom le code « CITIZENFOUR », il contacte la documentariste américaine Laura Poitras. Elle part le rejoindre à Hong Kong et réalise en temps réel CITIZENFOUR, un document historique unique et un portrait intime d’Edward Snowden.

Bref, et pour résumer, c’était un tout petit démarrage dans la capitale pour les films sortis ce mercredi.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES