Ce soir à la télé : « Mon partenaire particulier » sur M6


Ce soir à la télé, M6 lance sa nouvelle émission de dating, « Mon partenaire particulier », racontée par Michèle Laroque.

Chercher l’amour, cela concerne tout monde… pourtant ce n’est jamais facile. Et pour certaines personnes, c’est parfois plus compliqué que pour d’autres… Dans « Mon Partenaire particulier », nous allons suivre des hommes et des femmes lucides et enthousiastes qui revendiquent tous leur droit à l’amour. Des célibataires qui ont un handicap physique ou mental et qui ont décidé de se mettre à la recherche de la personne qui pourra partager leur vie.

Ils ont été filmés pendant plusieurs mois dans leurs démarches : agences matrimoniales, sites de rencontres, événements associatifs… Un premier rendez-vous, sa préparation sous le regard amical de leur famille et amis, la rencontre plus ou moins fructueuse, et peut-être le démarrage d’une belle histoire…

© DR/Philippe DOIGNON/Lou BRETON/Cecile ROGUE/Aurelien FAIDY/M6
© DR/Philippe DOIGNON/Lou BRETON/Cecile ROGUE/Aurelien FAIDY/M6

ANNONCES

Nous découvrirons pas à pas comment ils vont s’ouvrir aux autres, partager des moments d’échanges et, pourquoi pas, vivre cette expérience universelle qu’est la quête de l’amour.


ANNONCES

Dans cet épisode, nous suivons le parcours de Ellyn, dotée d’un sens de l’humour à toute épreuve, Sylvain, supporter de l’équipe de foot de Saint-Etienne, Julie, qui adore jouer de la harpe, et David, passionné de photographie.

Ellyn, 20 ans, habite à Menton. C’est une sportive, fan de plongée, qui commence cette année des études de journalisme et qui aimerait devenir, à terme, critique gastronomique. Ellyn est atteinte d’Infirmité Motrice Cérébrale (IMC), qui l’empêche d’être autonome dans les tâches du quotidien. Elle est pourtant très dynamique et dotée d’un sens de l’humour à toute épreuve.

À Saint-Etienne, comme beaucoup de garçons de son âge, Sylvain voit la vie… en vert ! Mais aujourd’hui, les soirées foot entre hommes ne suffisent plus à ce fervent supporter. En effet, Sylvain est l’avant-dernier d’une fratrie de 5 enfants et il est le seul à ne pas avoir encore trouvé sa moitié. Sylvain est trisomique. Il travaille en cuisine dans un hôpital et vit seul dans un appartement situé au rez-de-chaussée de chez ses parents. Malgré son quotidien très chargé, une chose lui manque : à 25 ans, Sylvain aimerait enfin, comme ses frères et sœurs, trouver celle avec qui partager sa vie.

David, 45 ans, est informaticien à Lille. Il est né sans bras. Alors, comme il aime à le dire, « il n’a jamais pu les baisser ! ». Sa philosophie de vie, c’est donc de foncer et de ne jamais renoncer. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé, à 20 ans à peine, sur la plus haute marche du podium des jeux paralympiques de natation. Il a raflé pas moins de 4 médailles d’or aux jeux de Séoul. Mais si la peur que son handicap effraie les femmes l’a longtemps empêché d’aller vers elles, aujourd’hui, encouragé par sa meilleure amie, il a décidé de se lancer.

Julie est une étonnante trentenaire qui habite à Aubagne. Elle joue de la harpe depuis toute petite, est fan de littérature, mais aussi… de metal symphonique ! Extrêmement romantique, rêveuse et sensible, ses mots nous touchent chaque fois en plein cœur. Julie est atteinte du syndrome de Williams. Une maladie génétique rare qui lui a été diagnostiquée à l’âge de 12 ans. Cette maladie se caractérise, parfois à l’âge adulte, par un vieillissement prématuré de la peau et des cheveux. Mais elle se traduit surtout par un retard intellectuel, une hypersensibilité et une hyperacousie qui offre à certains, comme à Julie, une oreille absolue.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES