Jean-Marc Généreux bientôt à l’affiche du prochain film de Thomas Langmann !


Crédits : TF1/Christophe Chevalin
Crédits : TF1/Christophe Chevalin
[TELEVISION ET CINEMA] Le sympathique et talentueux Jean-Marc Généreux, que de nombreux téléspectateurs français ont découvert en tant que membre du jury de « Danse avec les Stars », sera bientôt à l’affiche du film français.

Après une participation à un épisode la série française « Joséphine ange gardien » – à découvrir très bientôt sur TF1 – il a confié à la Médiasphère de LCI qu’il serait au casting du prochain film de Thomas Langmann !


ANNONCES

Et si notre danseur, chorégraphe et acteur québécois préféré n’a pas voulu en dire plus, il a tout de même précisé que la production lui avait offert un rôle à sa taille,   un vrai rôle de composition. Le tournage devrait débuter au mois de janvier 2016.

L’occasion pour lui de réaffirmer qu’il aimerait bien que sa carrière s’oriente désormais en ce sens. « Cela serait un aboutissement » a t-il confié.


ANNONCES

En attendant sachez que Jean-Marc Généreux sera aujourd’hui même au Centre Leclerc d’Etampes afin d’y dédicacer son livre « Danse avec l’espoir » paru chez Michel Lafon.

En voici la présentation officielle selon l’éditeur

« Danse avec l’espoir… Ce titre n’est pas seulement un clin d’œil à l’émission de télévision qui m’a permis de conquérir ma “douce France”, ce pays cher au cœur de tous les Québécois : il est le symbole de ma vie. »

Sans l’espoir, Jean-Marc Généreux n’aurait pas pu épouser France Mousseau, dont il était amoureux depuis l’âge de 9 ans et qui se contentait de « bien l’aimer ». Il a renoncé à l’architecture pour devenir le partenaire de cette danseuse émérite et enfin la séduire, puis le couple s’est lancé dans la compétition internationale en danses standards et sportives, où il a raflé tous les prix. Un monde inexorable, que vous découvrirez dans ce livre. Comme vous retrouverez les cinq premières saisons de Danse avec les stars, ses vedettes, ses péripéties, ainsi que le juge Jean-Marc et son célèbre « J’achète ! ».

Sans l’espoir, ce « généreux » inoxydable n’aurait pas surmonté, après la naissance d’un fils que France et lui adorent, la maladie dégénérative incurable de Francesca, « notre fille sans parole, immobile et si belle, dont les yeux s’illuminent quand nous la tenons dans nos bras ».

Sans l’espoir, ce marchand de bonheur n’aurait pas le courage de saupoudrer de paillettes son habit de chagrin pour offrir au public quelques instants de fantaisie et quelques pépites d’insouciance.

Cet espoir, il nous le fait partager dans ces pages.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES