Jeannette Bougrab n’a pas « le courage » d’aller sur la tombe de Charb


©Albin Michel
©Albin Michel

ANNONCES

La semaine dernière dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché », Jeannette Bougrab confiait qu’elle était incapable d’aller sur la tombe de Charb. Evoquant son histoire et sa relation amoureuse avec lui, elle déclarait alors : « Je ne suis toujours pas allée sur sa tombe et je ne pourrai jamais y aller. Je m’en sens incapable. J’ai été une privilégiée de l’avoir rencontré ».

Des propos qu’elle a réitéré dans le cadre d’une interview accordée au magazine Gala mais avec des mots quelque peu différents. C’est ainsi qu’elle a déclaré « Je n’ai pas pu assis­ter à son enter­re­ment, je n’ai pas pu faire mon deuil (…) je n’ai toujours pas le courage de me rendre sur sa tombe ». Des interviews que Jeannette Bougrab donne dans le cadre de la sortie de son livre intitulé « Maudites » paru aux éditions Albin Michel.

Dans ce livre disponible depuis le 13 mai dernier, elle y évoque sa relation amoureuse avec Charb, le conflit avec sa famille mais aussi sa tentative de suicide En voici la présentation officielle telle que faite par les éditions Albin Michel.

Fille de harkis et de culture musulmane, Jeannette Bougrab mène le combat pour les valeurs de la République et la laïcité, remparts de plus en plus fragiles face à la montée inexorable de l’islamisme. Des rues de Paris aux provinces les plus reculées du Pakistan ou du Yémen, le mal est mondial.


ANNONCES

Mais partout où nous emmène Jeannette Bougrab, des héroïnes se lèvent pour le combattre, souvent au péril de leur vie. Malala, Nada, Elisabeth… Ces jeunes musulmanes rencontrées et filmées à travers le monde ont le courage de se soulever contre l’archaïsme de sociétés patriarcales et la volonté des États d’appliquer la charia. C’est à toutes ces petites flammes dressées contre la brutalité des hommes que Jeannette Bougrab prête sa voix de femme révoltée.

Ce livre intime et pudique est aussi un livre de combat et d’amour : elle y parle avec un rare courage de sa mère mourante, mariée de force à treize ans, et qui a su rompre le cercle de la violence à l’endroit des femmes pour permettre à sa fille de devenir une femme libre, éduquée et émancipée.

À travers son histoire et celle de ces victimes exemplaires, Jeannette Bougrab a su composer un récit poignant et précis, un réquisitoire contre ceux qui demeurent silencieux face aux violations les plus criantes des droits des femmes.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES