Le créateur des Minions déplore « trop » de marketing!


[CINEMA] C’est le film évènement de l’été et peut-être même de l’année 2015. « Les Minions » cartonnent au cinéma et multiplient les records à travers le monde. Comme Stars-Actu.fr vous l’a déjà annoncé, le film a déjà signé la meilleure première semaine de l’année en France et le 2eme meilleur démarrage de tous les temps pour un film d’animation aux Etats-Unis (4eme démarrage de l’année).

Mais le succès ne s’est pas arrêté là pour nos petites créatures jaunes. Aujourd’hui elles sont absolument partout et semblent même dépassées par le trop plein de merchandising dont elles ont fait l’objet. Entre produits dérivés et utilisation parfois « grotesque » de leur image, les Minions nous envahissent… ! Et même pour Pierre Coffin, leur créateur, cela va peut-être un peu trop loin.


ANNONCES

© Universal Pictures International France
© Universal Pictures International France

Interrogé par Première, il s’avoue carrément dépassé par le phénomène…  Précisant que les marques étaient venues les voir (et non le contraire), il a ensuite expliqué que ses équipes n’avaient peut-être pas suffisamment pris conscience de son ampleur.

C’est ainsi qu’il a déclaré « Je ne savais pas que les Minions allaient être aussi omniprésents au point de me faire peur … quand le marketing commence à prendre le pas sur l’oeuvre, ça me prend légèrement à rebrousse-poil ». Sont-ils allés trop loin ? Pierre Coffin se pose la question…


ANNONCES

Et de rajouter « J’en ai discuté avec le producteur en lui disant qu’on est peut-être allé trop loin et que tout ça a un peu échappé à notre contrôle. Je vois certains trucs et je me demande : « Mais pourquoi ? Pourquoi les Minions représentent un nettoyeur haute pression, pourquoi sont-ils sur des boîtes de mouchoirs ? » .

Pour lui l’équipe chargée du marketing a sans doute « été submergée par la demande et a dit oui à tout sans forcément faire des choix très intelligents.  Déplorant que le nombre de publicités ait doublé ou triplé de volume depuis le premier film, il estime que c’est devenu aujourd’hui du grand n’importe quoi …

D’ores et déjà il promet de faire gaffe à l’avenir… pour que plus jamais le marketing ne l’emporte sur le reste.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES