Box-office US : Suicide Squad toujours leader mais en chute libre



0
(0)
Source : Twitter/ David Ayer
Source : Twitter David Ayer/ Warner Bros

Annonces

Malgré des critiques assassines, un mauvais bouche-à-oreille, des plaintes et des polémiques, le film « Suicide Squad » de David Ayer a réussi à conserver sa première place au box-office US mais avec une fréquentation en chute libre : -67% par rapport à la semaine dernière. Ainsi, et pour son deuxième week-end en salles, il n’a plus généré que 43.7 millions de dollars de recettes contre 135 millions une semaine plus tôt. Après deux week-ends, le film affiche un cumul de 222.87 millions de dollars. Dans le reste du monde on atteint les 465 millions de dollars. Bref, c’est tout sauf un échec !


Annonces

L’histoire en quelques lignes : Les pires méchants de l’univers DC Comics réunis dans un même film.
C’est tellement jouissif d’être un salopard !
Face à une menace aussi énigmatique qu’invincible, l’agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu’aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s’embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu’au moment où ils comprennent qu’ils ont été sacrifiés. Vont-ils accepter leur sort ou se rebeller ?

En seconde position, on retrouve le film d’animation « Saucisse party » avec 33.6 millions de dollars pour son premier week-end en salles

L’histoire en quelques lignes : Une petite saucisse s’embarque dans une dangereuse quête pour découvrir les origines de son existence…

Et la déception de la semaine est à mettre à l’actif de « Peter et Elliott » le dragon de David Lowery des studios Disney. Cette nouvelle version des aventures de Peter et de son dragon géant n’a en effet généré que 21.5 millions de dollars pour son premier week-end en salles.

L’histoire en quelques lignes : Depuis de longues années, M. Meacham, un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un féroce dragon qui vivrait au plus profond de la forêt voisine. Pour sa fille  Grace, garde forestière de son état, tout ceci n’est que contes à dormir debout… jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Peter. Ce mystérieux petit garçon de 10 ans – qui dit n’avoir ni famille ni foyer – assure qu’il vit dans les bois avec un dragon géant baptisé Elliott. Et la description qu’il en fait correspond étonnamment à celui dont parle son père… Avec l’aide de la jeune Natalie – la fille de Jack, le propriétaire de la scierie -, Grace va tout mettre en oeuvre pour découvrir qui est vraiment Peter, d’où il vient, et percer le secret de son incroyable histoire…

Suivent Jason Bourne (13.6 millons de dollars – cumul 126.78 millions) et « Bad Moms » (11.45 millions – cumul 71.46 millions)


Annonces

Suicide Squad : déçus du film, deux spectateurs portent plainte contre la Warner

Alors que Jared Leto en personne a émis de vives critiques sur le montage de « Suicide Squad » et pendant que le film continue de susciter de très nombreuses critiques, et elles sont souvent assassines, deux spectateurs mécontents ont eu une drôle d’idée : porter plainte contre la Warner histoire de faire part de leur mécontentement. Non seulement le film ne leur a pas plus mais ils estiment avoir été trompés à cause des bandes-annonces et autres trailers qui ont été diffusés durant de nombreux mois. Ce qu’ils ont vu sur grand écran ne correspond pas aux promesses des bandes-annonce selon eux….

© Suicide Squad (le Joker) 2016 Warnes Bros
© Suicide Squad (le Joker) 2016 Warnes Bros

Annonces

Selon le site Reddit, qui s’est fait l’écho de cette nouvelle quelque peu insolite, deux spectateurs (ndrl : deux frères écossais) ont porté plainte pour « publicité mensongère » car de nombreuses images qu’ils avaient découvert dans les bandes-annonces et autres trailers présentés par la Warner Bros n’étaient pas présentes dans le montage final du film…

« Les trailers de Suicide Squad montrent plusieurs scènes spécifiques du Joker que je voulais voir. J’ai payé pour voir le film en entier, juste pour voir ces scènes que Warner et DC ont utilisé pour leur campagne promotionnelle » a déclaré l’un des deux plaignants. En même temps il aurait été plus judicieux pour eux de se passer les bandes-annonce en boucle, non ?

Déplorant le fait que ces séquences aient été coupées au montage, ils ont donc réclamé le remboursement de leur billet. N’ayant pas obtenu satisfaction, ils ont donc décidé d’aller plus loin encore en déposant plainte contre la Warner.

« Si vous faites la publicité de quelque-chose, donnez-moi ce qui était promis, point. C’est devenu la nouvelle habitude des studios de montrer des scènes épiques dans les vidéos promotionnelles puis de les zapper au montage final. C’est injuste (…) On veut voir au cinéma ce qui nous a été montré dans les vidéos promotionnelles, tout simplement. » a t-il rajouté

Jared Leto : lui aussi déçu du montage et des scènes coupées

Twitter/Warner Bros
Twitter/Warner Bros

Annonces

Jared Leto n’est non plus complétement satisfait de ce qui est aujourd’hui proposé aux spectateurs dans les salles obscures.

Et si le film a réalisé un démarrage record aux Etats-Unis ce week-end, nombreux sont ceux à le descendre en flèche. Les spécialistes disent d’ailleurs déjà que la chute sera terrible dès son second week-end tellement le film n’est pas à la hauteur.

Et parmi ceux qui se montrent les plus critiques, il y a Jared Leto en personne. Alors qu’il campe l’un des rôles les importants du film, celui du JOKER, on aurait pu imaginer qu’il se contente d’assurer la promo du film sans sourciller. C’était bien mal le connaître.

Peu habitué à faire dans la langue de bois, ce dernier n’a pas manqué de déplorer les nombreuses coupures qui ont été effectuées au montage.

Et c’est dans le cadre d’un entretien accordé au site américain IGN que ce dernier a lâché « Y-a-t-il quelque chose qui n’a pas été coupé du film ? Je vous le demande, y-a-t-il quelque chose qui N’A PAS été coupé ? Il y a eu tant de scènes supprimées du montage final, je ne pourrais même pas commencer à les énumérer »

Puis de rajouter visiblement très amer que beaucoup de facettes du Joker avaient été explorées et filmées mais qu’elles ne se retrouvaient pas dans le montage final et donc dans le film qui est aujourd’hui proposé aux spectateurs.

Vexé, et même franchement en colère, il en est même arrivé à évoquer sa propre mort, seul moyen selon lui pour que toutes ces images finissent par être dévoilées. « Si je meurs, c’est probable que ces scènes referont surface. C’est la bonne nouvelle quand un acteur meurt, tout ce qu’il a fait est mis en avant ».

De toute évidence il aurait souhaité qu’on le voit un peu plus encore dans le film car selon lui, il y aurait « suffisamment d’images pour faire un film entier sur le Joker ». Et dans la série « ça va les chevilles »? il a ensuite rajouté « J’ai apporté tant de choses dans chaque scène que j’ai tournées, je voulais donner beaucoup d’options ».

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces