Pierre Ménès : « Sans cette double greffe, je serais mort aujourd’hui »



0
(0)

© Xavier LAHACHE / Canal+
© Xavier LAHACHE / Canal+

Annonces

Il y a quelques jours à peine nous avons appris avec une certaine émotion que Pierre Menès venait de subir une double greffe du rein et du foie. Contacté par Europe 1, c’est depuis son lit d’hôpital qu’il est revenu sur sa situation.


Annonces

Pierre Ménès témoigne sur Europe 1

Le journaliste sportif Pierre Ménès vient de bénéficier de deux greffes d’organes : l’un d’un foie et l’autre d’un rein. Une opération lourde qui lui a sauvé la vie. Le chroniquer du « Canal Football Club », absent de l’antenne depuis plusieurs mois, a évoqué vendredi, au micro d’Europe 1, le long calvaire qui a été le sien ces derniers mois.

« Je ne pouvais plus marcher ». « On a décelé que mon foie et mon rein était très malade et que je devais subir une greffe simultanée des deux organes », explique-t-il. « J’étais devenu un légume, complètement un légume. Les seuls moments de joie de ma semaine, c’était d’aller aux séances de dialyse de l’hôpital américain [de Neuilly-sur-Seine, ndlr]. Je ne pouvais plus marcher, je ne dormais plus la nuit, c’était horrible », rapporte-t-il.

Jusqu’à 10 ans d’attente. Très vite, la nécessité d’une greffe s’impose, et le journaliste est placé sur une liste de receveurs. « J’ai été bien placé à partir du 20 octobre, et j’ai été greffé le 12 décembre. Si j’avais été greffé un mois plus tôt, je serais arrivé dans un état de délabrement moins avancé », détaille-t-il. Pour certains malades, l’attente peut durer jusqu’à 10 ans. « Quand on souffre d’une pathologie rein-foie, on est prioritaire », précise-t-il.


Annonces

Un long rétablissement. Très ému, Pierre Ménès parle d’une véritable « renaissance », et vouloir mettre sa notoriété au service de la greffe d’organe. « La mort peut donner la vie. Sans cette greffe, je serai mort aujourd’hui », lâche-t-il, la voix étranglée par les sanglots. « L’opération s’est très bien passée. J’ai des excellents résultats médicaux. […] Aujourd’hui je tente de remarcher sur mes jambes, c’est extrêmement dur, extrêmement pénible, mais il faut en passer par là pour que je puisse rentrer chez moi », conclut le chroniqueur.

Crédit/Source : Europe 1

Pierre Ménès remercie tous ceux qui l’ont soutenu

Peu de temps après que la nouvelle ait été rendue publique, et face à l’inquiétude fort légitime de tous ceux qui l’apprécient, le célèbre chroniqueur du CFC de Canal + a tenu à les rassurer via son compte Twitter mais aussi à les remercier de leur soutien.

Il a aussi bien sûr remercier le donneur, sa famille, sa compagne et sa maman…. et plus généralement tous ceux qui ont été là dans des moments particulièrement difficiles.

C’est ainsi qu’il a écrit hier sur son compte Twitter officiel

Chers amis, il est temps pour moi de vous dire la vérité sur la greffe dont j’ai bénéficié il y a maintenant 12 jours.J’ai donc reçu un rein et un foie. Le fait que ces deux organes devaient provenir du même donneur a raccourci les délais.J’ai tout de même dû attendre cinq mois. Cinq mois horribles de vomissements, d’épuisement et de déchéance. Je ne pouvais plus du tout marcher pour me rendre à mes séances de dialyse.

Sans l’amour infaillible de ma merveilleuse Mélissa et la présence permanente et bienveillante de ma mère, je ne serais probablement plus là aujourd’hui. Toute ma vie, je leur en serai reconnaissant.

Ma gratitude va aussi à la famille de mon donneur anonyme, qui m’a redonné la vie. Quelle incroyable bonté ! Je compte bien sûr mettre maintenant ma notoriété au service de cette cause.

Je ne vais pas encore très bien, je dors beaucoup et souffre pas mal mais j’ai bon espoir de reprendre des forces dans les mois qui viennent et de vous retrouver sur le plateau du CFC et plus généralement au sein de ma famille de Canal+, qui a été fantastique de présence durant ces mois difficiles. Je n’oublie pas tous les messages de fans que je reçois sur les réseaux sociaux, je ne pensais pas que vous m’aimiez autant et ça m’a beaucoup aidé, soyez-en remerciés.

Je reviens dès que je le peux, avec vous tous. Je vous aime.

A priori, Pierre Menès ne devrait pas retrouver les plateaux de télé avant plusieurs mois. Tous nos voeux de prompt rétablissement l’accompagnent en cette journée de Noël.. Et si Pierre Menès n’est la preuve que les miracles de Noël existent, alors…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces