« Rendez-vous en terre inconnue » du 4 décembre : ultime départ pour Frédéric Lopez avec Thomas Pesquet


Le 4 décembre prochain, le 22eme numéro de « Rendez-vous en terre inconnue » sera aussi rare que singulier. Il s’agira en effet de l’ultime départ de Frédéric Lopez qui passera ensuite la main. Pour l’occasion il s’est envolé aux côtés du spationaute français Thomas Pesquet. Un invité exceptionnel pour une destination qui ne l’est pas moins… Direction le nord de la Colombie, à la rencontre d’une communauté énigmatique, qui n’autorise que très rarement des étrangers à pénétrer son territoire : les Kogis.

Rendez-vous en terre inconnue
Jean-Michel TURPIN

Rendez-vous en terre inconnue : présentation de l’émission du 4 décembre avec Thomas Pesquet

Les Indiens Kogis vivent dans la majestueuse Sierra Nevada de Santa Marta, plus haut massif côtier au monde. Pour eux, ce territoire est bien plus qu’une simple montagne. C’est le cœur du monde ; un centre névralgique vivant. Tous les éléments naturels présents dans la Sierra seraient ainsi reliés au reste de la planète, en interactions constantes.


ANNONCES

Les Kogis se considèrent comme les gardiens de notre Terre et se nomment eux-mêmes les Grands Frères. À leurs yeux, nous sommes les Petits Frères. Ceux qui détruisent l’environnement et précipitent la fin du monde. S’ils ont accepté de nous recevoir, c’est pour nous faire passer ce message simple qui s’adresse à tous : respectez et protégez la Terre, avant qu’il ne soit trop tard.
Pour les Kogis, la Sierra Nevada est une véritable représentation miniature de notre monde. Les Indiens vivent à plusieurs altitudes. Ils se déplacent en permanence entre les hameaux situés aux sommets des montagnes, jusqu’aux plages de la mer des Caraïbes. Suivre les Kogis lors de leurs déplacements permet à Frédéric Lopez et Thomas Pesquet de mieux comprendre cette communauté à part, unie par une entraide hors norme et animée d’une volonté sans faille pour protéger son territoire.

Mais c’est aussi l’occasion d’une rencontre entre la tradition Kogis et l’ultra modernité qu’incarne Thomas Pesquet. Deux visions du monde qui pourraient s’opposer et qui sont pourtant unies dans un même message pour la sauvegarde de notre planète.


ANNONCES

4.81/5 (27)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES