Shakira accusée d’évasion fiscale en Espagne

La belle Shakira est accusée d’évasion fiscale en Espagne, pour la période allant de 2012 à 2014. Selon le fisc espagnol, la chanteuse colombienne leur devrait ainsi plus de 14,5 millions d’euros d’impôts impayés !

En cause, le fait que Shakira ait déclaré que sa résidence officielle était aux Bahamas alors que selon les autorités espagnoles, elle vivait à Barcelone avec son compagnon et père de ses enfants, le footballeur Gerard Pique. Le couple a deux enfants : Milan, 5 ans, et Sasha, 3 ans.

Shakira accusée d'évasion fiscale en Espagne
Crédits : PR Photos

L’équipe de défense de Shakira insiste sur le fait que la chanteuse était la plupart du temps en dehors de l’Espagne durant ces années et que la majeure partie de ses revenus étant gagnée à l’étranger. Mais les procureurs espagnols affirment que ces séjours à l’étranger ne visaient que des engagements professionnels de courte durée et ils exigent donc que Shakira paie ses impôts en Espagne sur son revenu global.

Les autorités espagnoles demandent maintenant à Shakira de payer une caution de 19,4 millions d’euros pour couvrir le montant qu’elle aurait dû en impôts, ainsi que l’obligation légale de 33% supplémentaire. Et si la chanteuse ne paie pas les arriérés d’impôts allégués, les procureurs recommandent un gel de ses avoirs par un tribunal.

Shakira a déclaré dans un communiqué publié vendredi par l’intermédiaire de ses représentants que les autorités fiscales espagnoles l’utilisaient « comme un bouc émissaire » pour effrayer les contribuables.

Shakira n’est pas la première célébrité à faire face à des accusations d’évasion fiscale en Espagne. Avant elle, le fisc espagnol a déjà accusé les joueurs de football Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

4.61/5 (33)

Notez cet article