Décès de Jacqueline Sauvage, TF1 lui rend hommage



4.5
(17)

Annonces

Après l’annonce du décès de Jacqueline Sauvage à l’âge de 72 ans, le Groupe TF1 rend hommage à celle devenue un symbole des violences conjugales à travers un dispositif multi-canal.


Annonces

Sur TF1 – samedi 1er août

Le samedi 1er août à 16h35, TF1 modifie sa grille de programmes au profit de la diffusion du documentaire « Jacqueline Sauvage, victime ou coupable ? ».

Décès de Jacqueline Sauvage, TF1 lui rend hommage
TF1/DR

Annonces


Annonces

Son destin a bouleversé les Français et fait d’elle un symbole. Le 28 décembre 2016, le président de la République décide la grâce de Jacqueline Sauvage. Quelques minutes plus tard, la sexagénaire est libérée, après plusieurs années derrière les barreaux. Cette décision de François Hollande – une première dans une affaire de violences conjugales – fait alors polémique, car la Justice avait condamné par deux fois Jacqueline Sauvage à 10 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari.


Annonces

En 2012, dans leur maison de la Selle-sur-le-Bied dans le Loiret, cette chasseuse tuait Norbert Marot de trois balles de fusil dans le dos, après plusieurs dizaines d’années d’enfer conjugal, marqué, selon elle, par la violence et par les viols de leurs trois filles. Pour les uns, Jacqueline Sauvage est coupable de s’être fait justice elle-même. Pour les autres, c’est d’abord une victime qui a agi en état de légitime défense face à un mari violent. Jacqueline Sauvage, victime ou coupable ? une enquête de Marion Baillot et Pauline Liétar, à l’aide d’images et de témoignages exclusifs, dont notamment celui de ses filles et de François Hollande.

Sur MyTF1 – dès maintenant

Les 2 épisodes du film événement « JACQUELINE SAUVAGE, c’était lui ou moi », avec Muriel Robin et Olivier Marchal, réalisé par Yves Rénier, sont d’ores et déjà disponibles sur le site et l’application MYTF1*

*Ils seront disponibles sur les box opérateurs à partir de demain

Un scénario de Marie Deshaires, Catherine Touzet, Jean Falculete et Négar Djavadi, Réalisé par Yves Renier

Un Unitaire adapté du livre de Jacqueline Sauvage « Je voulais juste que ça s’arrête », paru aux éditions Fayard

Le lundi 10 septembre 2012, Jacqueline Sauvage tue son mari de trois balles dans le dos. Ainsi commence l’affaire judiciaire la plus médiatisée de ces dernières années. A travers son parcours en prison et les deux procès qui ont défrayé la chronique, cette histoire relate le calvaire qu’a enduré cette femme -et ses enfants- les polémiques autour de la personnalité de la meurtrière, et les rebondissements de son affaire.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de notes : 17

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces