« Capital » du 29 novembre 2020 : au sommaire ce soir « Black Friday : jusqu’où ira la folie des promotions ? »



4.7
(18)

Annonces

« Capital » du 29 novembre 2020 : sommaire et reportages de ce soir. Ce soir, Julien Courbet vous donne rendez-vous sur M6 pour un nouveau numéro inédit de votre magazine économique préféré « Capital ». Et ce soir il a pour thème « Black Friday : jusqu’où ira la folie des promotions ? ».


Annonces

« Capital » du 29 novembre 2020
capture écran M6

Annonces


Annonces

Avec ce deuxième confinement, le commerce français traverse une période tourmentée : petits commerces fermés, rayons condamnés dans les grandes surfaces et activité ralentie pour de nombreux secteurs. Mais le consommateur doit-il être pénalisé dans cette période avant Noël, propice à des actions commerciales et des fortes promotions ? Les Français ont épargné près de cent milliards d’euros depuis le mois de mars, les prix alléchants de cette fin d’année vont-ils les faire craquer ?

« Capital » du 29 novembre 2020 : au programme ce soir

Black Friday : dans les coulisses des plus grandes promos de l’année.
Le Black Friday, une méga promo tout droit venue des États-Unis. Pendant quelques jours, tout le web se transforme en un gigantesque magasin bradé. En moins de dix ans, l’opération a séduit les Français qui devraient dépenser plus de deux milliards d’euros ce jour-là. Un pactole que se disputent des milliers de sites Internet mais aussi les magasins, forcés cette année de se réinventer pour ne pas rater ce rendez-vous commercial ! Vêtements, électroménager, high-tech, comment les commerçants préparent-ils le Black Friday ? Qui décide des produits et des remises dont vous profiterez ? Bonnes affaires ou fausses promos : comment s’y retrouver dans cette jungle de prix ?

Dealabs et chasseurs de promos : à la recherche des petits prix pour gros bénéfices
Qui n’a jamais passé des heures à chercher la bonne promo sur Internet sans être jamais sûr de la trouver ? Pour éviter de perdre son temps sur le net afin de comparer le prix d’un produit, Dealabs recense tous les meilleurs plans que l’on peut trouver sur la toile. De la batterie de casseroles au matériel de bricolage, en passant par une paire de baskets, cette plateforme communautaire gratuite est une véritable caverne d’Ali Baba ! Les promos ne concernent pas que la vente en ligne, puisque des bons plans sur des magasins physiques y sont aussi partagés. Alimenté par les internautes qui repèrent et postent les réductions, le site attire cinq millions de visiteurs chaque mois. L’entreprise, créée par deux cousins, devrait réaliser un chiffre d’affaires de 5,6 millions d’euros à la fin de l’année. Mais comment ce site peut-il gagner de l’argent en proposant uniquement des promotions mises en ligne par des internautes ? Et les promotions affichées sont-elles les meilleures du marché ? Avec plus de 700 000 réductions mises en ligne depuis 2011, Dealabs a permis à de nombreux Français de réaliser de bonnes affaires. Au point que certains en ont fait un business très lucratif. Achetant des produits neufs à prix réduits en magasin ou sur Internet, ils les revendent plus cher sur des sites comme Amazon ou Ebay. Mais attention, pour arrondir ses fins de mois, mieux vaut savoir quels produits choisir et quels bénéfices on peut en attendre.


Annonces

Bon plan ou trafic fou ? Enquête sur la face cachée du retour client !
Commander en ligne depuis son canapé puis se faire livrer dans la foulée, voilà ce qui plaît tant avec les sites Internet ! Mais leur autre grand atout, moins évident et pourtant décisif, c’est de vous proposer le retour client, gratuitement et quelle que soit la raison ! Une facilité dont les consommateurs usent, voire abusent toujours plus : aujourd’hui une commande sur trois est renvoyée. Et dans l’univers des vêtements et des chaussures, ce taux monte à 50% ! Un comportement même encouragé par certains sites, comme Zalando qui accorde un délai de retour de cent jours ! Si ce service booste les ventes, en revanche il comporte un sérieux revers : il génère un flux infernal de marchandises qu’il faut transporter, bien sûr, mais surtout retraiter. Un vrai surcoût pour les sites marchands car bien souvent les articles ne peuvent être revendus en l’état : c’est là que d’étonnants circuits interviennent pour les écouler à prix bradés. Qui se cache derrière ces filières de déstockage ? Et à l’arrivée, comment profiter de bonnes affaires sur des meubles, TV ou vêtements neufs soldés ? Pollution, gaspillage, surcoûts répercutés sur vos achats, quel impact tout ce flux des retours clients engendre-t-il ?

Le sommaire en vidéo

Petite présentation de votre émission de ce soir en images…

Ce soir dans « Capital », enquête sur une face cachée inédite de notre surconsommation. Rendez-vous dès 21h05 sur M6 !

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 18

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces