« Montand est à nous » ce soir sur France 3 (jeudi 14 octobre 2021)



4.6
(10)

Annonces

« Montand est à nous » c’est ce soir, jeudi 14 octobre 2021, sur France 3 et en avant-première, streaming vidéo et replay sur France.TV


Annonces

« Montand est à nous »
capture écran france 3/FTV

Annonces


Annonces

Ce documentaire est diffusé à l’occasion du centenaire de la naissance d’Yves Montand. Il a été sélectionné au dernier Festival de Cannes (Cannes Classics).

« Montand est à nous » : présentation

C’est l’histoire d’un petit immigré italien fasciné par l’Amérique, qui rêvait d’être Fred Astaire ou Gary Cooper et qui sera Yves Montand. De l’Alcazar de Marseille au Metropolitan Opera de New York, une incroyable traversée du 20e siècle. La chanson, le cinéma, les engagements… Montand est à nous, comme un inventaire à la Prévert. Un inventaire de coups de cœur, de coups de gueule et d’applaudissements. Yves Jeuland et Vincent Josse empoignent le héros de leur vie.

L’addition, comme un inventaire à la Prévert. Montand en équilibre. En équilibre, il a traversé le XXe siècle. 1921, 1991. Monsummano Alto, Marseille, Paris, Hollywood, le monde entier. La chanson, le cinéma, les engagements…


Annonces

Ce jour de Noël 1981, Montand devient pour moi une figure tutélaire. Sa voix, ses rôles, ses coups de gueule accompagnent ma vie. Trente ans après sa mort, ses disques et ses films sont toujours là. Montand de tous les temps.

Mon inventaire personnel à la Prévert commence par cette chanson et cet album de l’Olympia 81. Dans cette addition, il y a aussi deux ou trois cartes postales, quelques paroles échangées au domicile de Montand, place Dauphine, à Paris, lorsque j’étais adolescent, une question posée en direct sur France Inter en 1986, une photographie de Robert Doisneau, des bobines 16 mm achetées récemment lors d’une vente aux enchères à Drouot, et un chapeau melon, celui de Sir Godfrey, que porte Montand sur la pochette du disque.

Dans cet inventaire, il y a aussi la rencontre avec Vincent Josse, il y a une quinzaine d’années. C’est une amie qui nous présente. Elle sait ma passion pour Montand et me dit : « Il faut absolument que tu connaisses Vincent Josse ! » Vincent et moi sommes de la même génération, mais il a connu Montand mieux que moi, car plus tardivement. Quand je rencontre Montand, je ne suis encore qu’un collégien, alors que Vincent Josse est déjà un étudiant. 1988 : il consacre son mémoire de maîtrise d’histoire à Yves Montand. Montand est à la fin de sa vie. Ils ont des conversations d’adultes. Le regard de Vincent est forcément plus critique que le mien. Je suis resté un inconditionnel admirateur.

C’est cette rencontre avec Vincent Josse qui m’a décidé. Je m’étais fait à l’idée que jamais je ne consacrerais un film à Yves Montand. On ne touche pas à son idole. Certes, j’ai toujours glissé l’acteur-chanteur par touches subliminales dans mes documentaires, mais jamais frontalement. Grâce à Vincent et à Félicie Roblin, productrice du film, je me suis enfin emparé du héros de ma vie.

Du soleil plein la tête est le titre du premier récit autobiographique d’Ivo Livi. Ce pourrait presque être celui de notre film. Du soleil plein la tête, des étoiles plein les yeux ; et dans nos oreilles, la voix d’Yves Montand. Des archives rares et inédites, parfois bouleversantes, pour un festival de joies, d’émotions et de nostalgie.

A l’occasion des 30 ans de sa disparition, retour sur la vie et le parcours d’Yves Montand dans un documentaire exceptionnel. Ce soir sur France 3.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de notes : 10

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces