« Capital » du 2 janvier 2022 : au sommaire ce soir « Circuits courts, distributeurs, camions magasins : la nouvelle bataille du commerce »



4.6
(10)

« Capital » du dimanche 2 janvier 2022 : sommaire et reportages. Ce soir, Julien Courbet vous donne rendez-vous sur M6 pour un numéro inédit de votre magazine économique préféré « Capital ». Et ce soir il a pour thème : « Circuits courts, distributeurs, camions magasins : la nouvelle bataille du commerce »



Publicité

« Capital » du dimanche 2 janvier 2022
© Benjamin DECOIN /M6


Publicité

« Capital » du 2 janvier 2022 sommaire et reportages de ce soir

« Circuits courts, distributeurs, camions magasins : la nouvelle bataille du commerce »

Circuits courts : ils se battent pour vous servir !
Paniers en direct ou magasins de producteurs, ventes à la ferme ou drive fermiers… Peu importe la formule, la promesse plait aux Français : manger plus frais, plus local, et avec la garantie de l’origine des produits. Un succès encore boosté depuis les différents confinements. Les circuits courts représenteraient entre 15 et 20% du panier alimentaire, soit le double d’il y a 10 ans. Le principe est toujours le même : pas plus d’un intermédiaire entre le consommateur et le producteur. Avec un objectif à la clé : rémunérer les paysans au juste prix. Mais aujourd’hui, l’offre s’est démultipliée : des dizaines de plateformes comme « Pour de Bon », « Kelbongoo », ou « Vite mon Marché » viennent concurrencer le pionnier « La Ruche qui dit oui ». Pour se démarquer, la bataille se joue sur un nouvel argument : se rapprocher de vous, et vous livrer toujours plus vite ! Quels moyens déploient-ils pour atteindre cet engagement ? A quel prix nous fait-on payer ce service en plus ? Les producteurs sont-ils gagnants avec ce système ?

Distributeurs automatiques de pain : la nouvelle bataille de la boulangerie
12 000 distributeurs de pains sont déjà installés sur notre territoire, et chaque jour 5 nouveaux viennent s’ajouter. Une percée fulgurante car dans nos campagnes, les boulangeries ferment les unes après les autres. Un distributeur automatique, ce serait donc la solution pour faire revenir le pain frais dans les petites communes. En coulisses, les boulangers sont à la manœuvre pour étendre leurs territoires à moindre frais. Un distributeur, c’est pour eux l’assurance de vendre leurs produits 24h sur 24 et 7 jours sur 7, avec une rentabilité bien plus élevée que dans un commerce classique. Et une lutte acharnée se livre en coulisse. Dans le Nord, une famille de forains, haute en couleurs, fait tout pour garder son titre de roi des distributeurs. Dans l’Ouest, en misant sur des distributeurs à petit prix, un homme discret rêve de leur ravir cette couronne. Mais c’est peut être un troisième acteur qui les coiffera sur le poteau. Un boulanger pas comme les autres qui a tout misé sur une étonnante machine.


Publicité

Les camions magasins à l’assaut des villages : tout vient à moi !
Salon de coiffure, épicerie ambulante, boutique d’optique, et même garagistes, plus besoin de se déplacer ! Ils sont plus de 115 000 à sillonner aujourd’hui les routes de France. En ville comme dans les villages, les vendeurs viennent jusqu’à vous, et tout le magasin tient dans leur camion. Quelles sont leurs méthodes de vente et de démarchage ? À quel point un camion est-il plus rentable qu’une boutique ? Le succès de ces magasins itinérants est tel que certains lancent même des franchises, comme « Relax-Auto » et ses camions garages. Résultat, ceux qui fabriquent ces véhicules super équipés croulent sous les commandes et rivalisent d’ingéniosité pour répondre aux demandes les plus incroyables : il existe même des camions piscine !

Ces nouveaux commerçants qui révolutionnent leur business tiennent t-ils vraiment leurs promesses ? Réponse ce soir dans « Capital » avec Julien Courbet.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de notes : 10

Aucune note



Publicité