« Capital » du 30 janvier 2022 : au sommaire ce soir sur M6 « Police, justice : faut-il dépenser plus ou mieux pour notre sécurité ? »

5
(8)

« Capital » du dimanche 30 janvier 2022 : sommaire et reportages. Ce soir, Julien Courbet vous donne rendez-vous sur M6 pour un numéro inédit de votre magazine économique préféré « Capital ». Et ce soir il a pour thème : « Police, justice : faut-il dépenser plus ou mieux pour notre sécurité ? »



Publicité

« Capital » du dimanche 30 janvier 2022
© Benjamin DECOIN /M6


Publicité

« Capital » du 30 janvier 2022 sommaire et reportages de ce soir
Police, justice : faut-il dépenser plus ou mieux pour notre sécurité ?

Tribunal : quel est le vrai coût de la justice ?
En France, chaque année, 600 000 personnes sont condamnées par la justice. Si le crime ne paie pas, il finit par coûter cher à nos finances publiques. 4 milliards d’euros par an sont consacrés à la recherche de la vérité et aux frais de justice qui en découlent. De la garde à vue au tribunal, aux côtés des enquêteurs, avocats et médecins, en passant par les lieux les plus confidentiels, Capital vous dévoile les coulisses surprenantes de la machine judiciaire. Avec une question : où passe concrètement tout cet argent public ? En Haute-Garonne, le tribunal de Toulouse (500 000 habitants) nous a exceptionnellement autorisé à suivre au plus près le travail de ses magistrats. Vols, trafic de stupéfiants ou encore homicides, vous découvrirez de quelle manière chacune de leurs décisions impacte nos finances publiques. Comment les procureurs s’y prennent-ils pour ne pas faire flamber la facture ? Car certaines dépenses pèsent de plus en plus lourd. Comme par exemple les analyses ADN, devenues indispensables à de nombreuses enquêtes. Leur nombre a grimpé de 40% en cinq ans. De quoi faire les affaires de laboratoires privés qui en ont fait leur spécialité et se partagent chaque année un gâteau de 28 millions d’euros. L’Etat dispose pourtant de ses propres laboratoires, comment expliquer que le secteur privé ait pu en faire un tel business ? ADN mais également écoutes téléphoniques et interceptions numériques. Chaque jour, près de dix mille personnes sont écoutées, c’est l’un des postes de dépenses les plus élevés du ministère de la Justice. Pour faire des économies, un vaste chantier de modernisation a été lancé. Mais entre retards de conception et dérive des coûts de conception, à défaut d’économies, ce sont des dizaines de millions d’euros que l’État perd chaque année.

Police : a-t-elle les moyens de nous protéger ?
Pour que les Français se sentent mieux protégés, l’État veut aujourd’hui plus de présence des forces de l’ordre sur le terrain. Police et Gendarmerie recrutent à tour de bras : pas moins de 2 000 hommes et femmes l’an dernier. Plus de monde et plus d’argent, car après une décennie de budgets drastiques, la vétusté et le manque d’effectif étaient criants. Le budget du ministère de l’Intérieur a augmenté de 400 millions en 2021, et bénéficié d’un plan de relance de 714 millions. Cette année, l’augmentation avoisinera 1,5 milliard d’euros. Mais cette manne financière est-elle suffisante et bien utilisée ? Nous avons découvert que plus de 11 millions ont été engloutis dans un projet de modernisation informatique qui n’a finalement jamais vu le jour, un fiasco ! Et un très récent rapport de la Cour des comptes constate que malgré tous ces moyens financiers, la présence policière sur le terrain a diminué. Alors pourquoi la police est-elle moins visible dans nos rues ? A-t-elle véritablement les moyens d’assurer notre sécurité ?

Argent du trafic : quand l’État fait main basse sur le butin !
Voitures de luxe, yachts, châteaux et montagnes de cash : il n’y a pas que les supers riches qui peuvent avoir ce train de vie bling bling, les grands truands aussi ! Mais quand les autorités réussissent à arrêter ces voyous, que deviennent tous les biens saisis ? Ils sont loin d’être perdus et profitent désormais à l’État, via une agence spécialisée très méconnue : l’AGRASC. Cela fait 10 ans que l’Agence de Gestion et de Recouvrement des Avoirs Saisis et Confisqués frappe au portefeuille des délinquants ! Comment travaillent les soixante experts de cette étonnante agence ? Quels sont leurs moyens pour faire fructifier ce butin qui a rapporté 253 millions d’euros en 2019 ? Au final, à qui revient tout cet argent ?


Publicité

Police, justice : faut-il dépenser plus ou mieux pour notre sécurité ? ce soir dans Capital sur M6.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 8

Aucune note



Publicité