Sondage présidentielle 2012 : 55% des internautes prêts à voter en ligne



0
(0)


Annonces

Et si le vote par Internet était un moyen de diminuer le taux d’abstention ? Alors que se prépare l’élection présidentielle de 2012, Direct Assurance, n°1 de l’assurance directe, livre les résultats du volet politique de son 2ème Baromètre des Cyberconsommateurs qui – pour la première fois – révèle le rapport des Français à l’e-politique.


Annonces

55% des internautes seraient prêts à voter en ligne lors de la prochaine élection présidentielle

De plus en plus plébiscité par les Français, le média Internet, consulté à 61% au moins deux heures par jour (en dehors de l’usage professionnel et de la consultation des e-mails), joue désormais un rôle central dans la vie sociale des internautes.

En matière politique, 55% des internautes seraient prêts à voter en ligne pour une élection majeure. Cette possibilité permettrait sans aucun doute de minimiser le taux d’abstention.

Il est intéressant de noter que le vote en ligne est davantage plébiscité par les 25-50 ans (à 57%), que par les 15-24 ans qui sont plutôt tranchés sur la question avec 52% d’opinions favorables.


Annonces

L’écart se creuse plus encore entre les jeunes (15-24 ans) et leurs aînés (25-50 ans) quant à la possibilité d’organiser une élection on-line : et, contre toute attente, les jeunes sont les plus sceptiques (avec 26% vs 34%) !

En matière politique, 78% des internautes font confiance au média Internet

Internet, dont le taux de crédibilité frise les 80%, devient un média incontournable. D’ailleurs, 1 internaute sur 3 a déjà consulté des sites ou blogs dédiés à la politique. Surtout la tranche des 15-24 ans.

6 internautes sur 10 estiment qu’Internet peut les aider à comparer les programmes politiques, un sentiment encore plus marqué chez les jeunes (69%).

Cependant, en matière politique, Internet est considéré par la grande majorité (63%) des Français comme peu interactif, un média (à sens unique) qui ne permet pas vraiment d’échanger ou de converser avec les candidats à l’élection présidentielle.

Un baromètre annuel des Cyberconsommateurs, pour quoi faire ?

En tant que Cyber-acteur, leader dans le secteur de l’assurance, Direct Assurance entend suivre l’évolution de la Cyberconsommation pour mieux cerner les habitudes de l’e-consommateur, Internet étant le lien premier de l’assureur avec ses clients et prospects (65% des nouveaux clients DA viennent d’Internet contre 35% en 2007).

Si l’Internet loisir (tourisme, produits culturels, produits high-tech, cinéma), l’Internet information (recherches en ligne) et l’Internet social (réseaux sociaux) se taillent la part du lion devant l’Internet services, il n’en demeure pas moins que la progression des e-services est mesurable.

Pour Direct Assurance, il est très important d’en comprendre les causes et d’anticiper les facteurs de développement des e-services auquel le marché de l’assurance n’échappe pas.

En effet, le deuxième baromètre des Cyberconsommateurs indique que le marché de l’assurance est en train de basculer : ceux qui envisagent d’acheter de l’assurance via Internet sont aujourd’hui près d’1 sur 2 (contre 1 sur 4 en 2010).

Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 17 au 22 novembre 2011 auprès d’un échantillon national de 1021 Français âgés de 15 ans et plus

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces