John Galliano fait son mea culpa



0
(0)
Crédits : PR Photos

Annonces

Le 8 septembre 2011, le tribunal correctionnel de Paris reconnaissait John Galliano coupable d’injures antisémites. Le couturier était alors condamné à une amende de 6000 euros (avec sursis).


Annonces

En cause des propos qu’il avait proféré quelques mois plus tôt à l’égard d’un couple  installé à la terrasse d’un café, dans le quartier du Marais à Paris.

« Il nous a abreuvés d’insultes. Il voulait nous humilier. Toute la panoplie des grossièretés y est passée. » avait alors confié le couple à la presse précisant que le terme « sales juifs » avait même été employé par le célèbre couturier.

En plus de ternir son image, cette « triste » affaire lui avait valu de perdre son poste de directeur artistique de la prestigieuse maison Dior.


Annonces

Quelques mois plus tard, François Hollande décidait de lui retirer sa légion d’honneur.

Deux ans plus tard, John Galliano semble vouloir faire son mea-culpa dans les colonnes de Vanity Fair.

Revenant sur ses différentes addictions, à l’alcool et aux médicaments,  il reconnaît aujourd’hui son erreur « Ce sont les pires choses que j’ai dites de toute ma vie et pourtant je ne les pensais pas » a t-il notamment déclaré.

Se défendant d’être raciste, John Galliano dit finalement avoir beaucoup appris de choses sur lui même après cet « incident » de parcours qui au final lui aurait permis de redécouvrir « le petit garçon affamé de création » qu’il avait laissé en chemin.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces