Quand J.K Rowling écrit sous un pseudonyme masculin



0
(0)
Photo :Daniel Ogren (CC 2.0)
Photo : Daniel Ogren (CC 2.0)

Annonces

Après la saga à succès Harry Potter, J.K. Rowling s’est lancée récemment dans les romans pour adultes avec la sortie à l’automne dernier de « Une Place à Prendre  » (titre anglais : « The Casual Vacancy »).


Annonces

Mais ce que les lecteurs et fidèles de  J.K Rowling ne savaient pas, tout au moins jusqu’à présent, c’est qu’elle était aussi l’auteure du roman policier « The Cuckoo’s Calling », et pour cause…

C’est en effet sous un pseudonyme masculin, celui de Robert Galbraith, que ce livre encensé par la critique a été publié.

Jusqu’au jour où « The Sunday Times » a découvert que  J.K Rowling se cachait derrière ce pseudo.


Annonces

« J’avais espéré garder ce secret un peu plus longtemps (…) cela a été merveilleux de publier sans attentes ni buzz, et un pur plaisir de recevoir des critiques sous un nom différent » a t-elle déclaré au célèbre tabloïd.

Et aujourd’hui que tout le monde est au courant, les ventes de ce roman se sont envolés jusqu’à prendre la première place des ventes sur Amazon.

Comme quoi le nom de l’auteur peut faire la différence…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces