Bedos relaxé après avoir traité Marine Le Pen de « sal*** fascisante » ….


Lors d’une chronique parue le 14 janvier 2012 dans l’hebdomadaire « Marianne », et alors qu’il évoque des expulsions menées l’année précédente, Nicolas Bedos écrit :

« La droite entend ainsi lutter contre la montée de l’extrême droite. Ne laissons pas le terrain à Marine, la VRAIE méchante (…) Sauf que personne n’empêchera quelques idéalistes rigides de penser qu’à force de singer la salope fascisante celle-ci est déjà au pouvoir: (…) on l’appelle Claude Guéant »

Capture France 2
Capture France 2

ANNONCES

Une petite phrase que Marine le Pen n’a que très moyennement apprécié l’époque. La leader du Front National a d’ailleurs déposé plainte contre Nicolas Bedos mais aussi contre le directeur de publication de l’hebdomadaire, Maurice Szafran.

Et la 17eme chambre du tribunal correctionnel de Paris a rendu son verdict hier, mercredi 28 mai 2014.


ANNONCES

L’humoriste et chroniqueur politique est purement et simplement relaxé ses propos ayant été jugés certes « provocateurs et outranciers » mais pas insultants.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES