« Eau argentée » présenté au Festival de Cannes hier soir



0
(0)

DR
DR

Annonces

Le documentaire « Eau argentée » d’Oussama Mohammad était présenté hier soir hors compétition à Cannes. Un documentaire sur la guerre en Syrie qui a particulièrement touché les critiques présents au Palais des Festivals.


Annonces

« Eau argentée », c’est la signification du prénom kurde d’une jeune habitante de Homs, Wiam Simav Bedirxan, qui a filmé des images de ce documentaire. La jeune femme était présente hier à Cannes pour la projection du film, tout juste arrivée de Syrie pour le Festival de Cannes. Et au moment de parler, elle était submergée par l’émotion…

D’un côté l’AFP qui évoque un documentaire « poignant, poétique, parfois insoutenable, composé d’images internet d’un conflit barbare mené dans l’indifférence de la communauté internationale ».

De l’autre Télérama pour qui ce film est une « élégie terrifiante et vibrante du drame qui se joue en Syrie ».


Annonces

Synopsis : En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours. Tandis que d’autres tuent et filment. A Paris, je ne peux que filmer le ciel et monter ces images youtube, guidé par cet amour indéfectible de la Syrie. De cette tension entre ma distance, mon pays et la révolution est née une rencontre. Une jeune cinéaste Kurde de Homs m’a « Tchaté » : « Si ta caméra était ici à Homs que filmerais-tu ? » Le film est l’histoire de ce partage.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces