Dieudionné : en garde à vue pour « apologie du terrorisme »


Une semaine après le terrible attentat du siège de Charlie Hebdo qui a coûté la vie à 12 personnes, dont les dessinateurs emblématiques Cabu, Tignous, Wolinski, et Charb, l’humoriste Dieudonné a été placé en garde à vue pour « apologie du terrorisme ».

En cause, la publication dimanche soir sur sa page officielle du réseau social Facebook d’un message à propos de la grande marche républicaine, qu’il a conclu par « je me sens Charlie Coulibaly ».


ANNONCES

Capture Facebook
Capture Facebook du 11 janvier 2015

Même si ce message a rapidement été supprimé par Dieudonné, il a fait le tour des réseaux sociaux et une enquête a été ouverte dés lundi.

L’humoriste a rapidement répondu à Bernard Cazeneuve dans une lettre ouverte, expliquant notamment : « Depuis un an je suis traité comme l’ennemi public n°1, alors que je ne cherche qu’à faire rire. (…) Dés que je m’exprime, on ne cherche pas à me comprendre, on ne veut pas m’écouter. On cherche un prétexte pour m’interdire. On me considère comme un Amedy Coulibaly alors que je ne suis pas différent de Charlie ».


ANNONCES

Il faut croire que cette réponse n’aura pas suffit puisque Dieudonné a été placé en garde à vue ce matin, dans le cadre de l’enquête ouverte pour « apologie du terrorisme ».

« A 7h00 ce matin une équipe de la police judiciaire, une dizaine d’agents sont venus interpeller Dieudonné à son domicile devant ses enfants. Il a été placé en garde à vue sur ordre du Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, au motif que Dieudonné aurait fait l’apologie du terrorisme » est-il écrit sur la page Facebook de Dieudonné.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES