« Taken 3 » : en tête des premières séances parisiennes


affiche-taken3
© 2014 EUROPACORP – M6 FILMS

[BOX OFFICE]Et si nous faisions un point sur le box-office des premières séances parisiennes de 14 heures de ce mercredi 21 janvier 2015 ? Et sans surprise c’est le film d’Olivier Megaton « Taken 3 », avec Liam Neeson, Forest Whitaker et Famke Janssen, qui s’est imposé sans vraiment briller avec 1.757 spectateurs répartis dans 19 salles de notre belle capitale.

Un score en demi-teinte pour cette nouvelle production de Luc Besson si l’on veut bien le comparer à celui du deuxième volet. Sorti en octobre 2012 il avait réuni 2345 personnes lors de ces mêmes premières séances.


ANNONCES

Synopsis :L’ex-agent spécial Bryan Mills voit son retour à une vie tranquille bouleversé lorsqu’il est accusé à tort du meurtre de son ex-femme, chez lui, à Los Angeles. En fuite et traqué par l’inspecteur Dotzler, Mills va devoir employer ses compétences particulières une dernière fois pour trouver le véritable coupable, prouver son innocence et protéger la seule personne qui compte désormais pour lui – sa fille. Plus d’infos sur le film sur www.facebook.com/TakenFrance #TAK3N

En même on ne peut pas dire que les parisiens avaient une envie particulière d’aller au cinéma aujourd’hui. Aucun autre film sorti ce mercredi 21 janvier n’a en effet dépassé la barre symbolique des 1000 spectateurs lors de ces premières séances.

En seconde position on retrouve le film de Bennett Miller « Foxcatcher » avec Channing Tatum, Steve Carell, et Mark Ruffalo dans les rôles principaux. A peine 843 entrées sont à mettre à son actif pour 19 copies. On pouvait s’attendre à mieux pour un film qui a reçu le prix de la mise en scène lors du dernier Festival de Cannes et qui, rappelons-le encore une fois, est en course dans cinq catégories pour la prochaine cérémonie des Oscars dont celles du meilleur film et du meilleur acteur pour Steve Carell.


ANNONCES

Synopsis : Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte l’histoire tragique et fascinante de la relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte. Lorsque le médaillé d’or olympique Mark Schultz est invité par le riche héritier John du Pont à emménager dans sa magnifique propriété familiale pour aider à mettre en place un camp d’entraînement haut de gamme, dans l’optique des JO de Séoul de 1988, Schultz saute sur l’occasion : il espère pouvoir concentrer toute son attention sur son entraînement et ne plus souffrir d’être constamment éclipsé par son frère, Dave. Obnubilé par d’obscurs besoins, du Pont entend bien profiter de son soutien à Schultz et de son opportunité de « coacher » des lutteurs de réputation mondiale pour obtenir – enfin – le respect de ses pairs et, surtout, de sa mère qui le juge très durement.Flatté d’être l’objet de tant d’attentions de la part de du Pont, et ébloui par l’opulence de son monde, Mark voit chez son bienfaiteur un père de substitution, dont il recherche constamment l’approbation. S’il se montre d’abord encourageant, du Pont, profondément cyclothymique, change d’attitude et pousse Mark à adopter des habitudes malsaines qui risquent de nuire à son entraînement. Le comportement excentrique du milliardaire et son goût pour la manipulation ne tardent pas à entamer la confiance en soi du sportif, déjà fragile. Entretemps, du Pont s’intéresse de plus en plus à Dave, qui dégage une assurance dont manquent lui et Mark, et il est bien conscient qu’il s’agit d’une qualité que même sa fortune ne saurait acheter. Entre la paranoïa croissante de du Pont et son éloignement des deux frères, les trois hommes semblent se précipiter vers une fin tragique que personne n’aurait pu prévoir…

Complète le podium la comédie française « Discount » de Louis-Julien Petit avec Olivier Barthelemy, Corinne Masiero, Pascal Demolon. A peine 745 spectateurs dans une combinaison de 13 salles.

Synopsis : Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menace leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés…

En quatrième position on retrouve le biopic « Une merveilleuse histoire du temps »(Theory of Everything), un film de James Marsh porté par Eddie Redmayne et Felicity Jones. Pour mémoire il fait partie des nominés pour l’Oscar du meilleur film et compte aussi à son casting un certain Frank Leboeuf.

Synopsis : 1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps. Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle.

Complète le top 5 le nouveau film porté par Johnny Depp « Charlie Mortdecai ». Et ça sent encore le flop pour l’ex de Vanessa Paradis. A peine 496 personnes se sont rendues en salles pour découvrir ce film dans lequel il donne la réplique à Ewan mcGregor, Gwyneth Paltrow ou bien encore Jeff Goldblum.

Synopsis : Beaucoup de monde est à la poursuite de Charlie Mortdecai : des Russes fous furieux, les services secrets britanniques très remontés, un terroriste international et même sa somptueuse épouse… Pour se tirer des situations impossibles qui le guettent, l’élégant marchand d’art et escroc occasionnel n’a que son charme. Il va lui en falloir beaucoup s’il veut s’en sortir vivant et être le premier à retrouver le tableau volé qui conduit au trésor caché des nazis…

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES