Box-office France : « Creed : L’Héritage de Rocky » toujours n°1



0
(0)

Box-office France du 20 au 26 janvier 2016 : « Creed :l’Héritage de Rocky Balboa » est toujours le numéro du box-office français. Ainsi, et selon CBO Box Office,  ce spin-off des aventures de Rocky a convaincu 430.035 spectateurs supplémentaires pour sa deuxième semaine d’exploitation nationale. Le cumul est à ce jour de 1.074.128 entrées. Un beau succès pour Sylvester Stallone et Michael B. Jordan qui se sont permis de griller la politesse à l’épisode 7 de « Star Wars » pour la deuxième semaine consécutive.


Annonces

 © Warner Bros. France
© Warner Bros. France

Annonces

L’histoire : Adonis Johnson n’a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed, décédé avant sa naissance. Malgré tout, il a de toute évidence la boxe dans le sang et il se rend donc à Philadelphie, là même où Apollo Creed a affronté un adversaire ambitieux, Rocky Balboa, lors d’un match mémorable. Une fois sur place, Adonis parvient à retrouver la trace de Rocky et lui demande de devenir son entraîneur.

Vous l’aurez donc compris, « Star Wars : Le Réveil de la Force » prend la deuxième place avec 281.591 spectateurs supplémentaires pour sa sixième semaine en salles. Le cumul, après les dernières séances de mardi soir, était de 9.964.100. Les 10 millions d’entrées ont-elles été franchies depuis ? Probablement mais nous attendrons les chiffres officiels avant de crier « VICTOIRE » trop vite.

L’histoire :Dans une galaxie lointaine, très lointaine, un nouvel épisode de la saga « Star Wars », 30 ans après les événements du « Retour du Jedi ».

Et c’est le dernier Tarantino  « Les Huit Salopards » qui complète le podium. Cet ex n°1 du box-office n’a plus convaincu que 272.079 personnes au terme de sa 3eme semaine. Le cumul reste particulièrement décevant puisque de seulement 1.442.320 tickets vendus. On est très loin des chiffres des précédents films de Tarantino et notamment de « Django Unchained » qui affichait 2.7 millions d’entrées après la même durée.

L’histoire : Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…

En quatrième position, on retrouve la comédie française de François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard « Tout schuss ». Emmené par José Garcia, Manon Valentin et Melha Bedia, le film n’affiche que 167.104 spectateurs en deuxième semaine, soit un cumul de 368.757 depuis sa sortie.


Annonces

L’histoire :Max Salinger, écrivain divorcé, flamboyant et égocentrique, refuse d’accueillir sa fille de 15 ans sous son toit. Pour se venger, elle lui vole son dernier manuscrit et file en classe de neige. Pour récupérer son bien, Max n’a alors pas d’autre choix que de débarquer dans la station de ski en s’improvisant « parent accompagnateur ». Seul problème : le célèbre écrivain, qui n’est déjà pas un parent exemplaire, n’est pas vraiment un accompagnateur qualifié non plus ! De descentes épiques en randonnées infernales, la vie de Max au milieu des ados ne s’annonce pas de tout repos…

Complète le top 5, et c’est la grosse déception de la semaine, le film « The Danish Girl » avec Eddie Redmayne. Malgré un bon accueil critique, malgré la nomination d’Eddie Redmayne pour l’Oscar du meilleur acteur, le film frôle le flop avec seulement 118.481 spectateurs pour sa première semaine. Dans ce long-métrage Eddie Redmayne incarne Einar Wegener, une artiste danoise née homme et qui a été l’une des premières personnes connues à avoir subi une chirurgie de changement de sexe dans les années 1930.

L’histoire :Tiré du bestseller de David Ebershoff et réalisé par Tom Hooper (Oscar du Meilleur Réalisateur avec Le Discours d’un roi, 2010 ; Les Misérables, 2012), THE DANISH GIRL retrace la remarquable histoire d’amour de Gerda Wegener (Alicia Vikander, récemment vue dans Ex Machina de Alex Garland, 2015) et Lili Elbe, né Einar Wegener (Eddie Redmayne, Oscar du Meilleur Acteur pour son interprétation de Stephen Hawking dans Une merveilleuse Histoire du temps de James Marsh, 2014), l’artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces