Si le Front National passe en 2017, Ruquier se casse



0
(0)

Alors qu’il présentera ce soir un nouveau numéro de son magazine « On n’est pas couché », Laurent Ruquier s’est exprimé cette semaine dans les colonnes de TéléObs. L’occasion pour lui de clamer haut et fort qu’il était prêt à quitter la France en cas de victoire du Front National, et donc de Marine le Pen, lors de la prochaine présidentielle.


Annonces

Laurent Ruquier n’est pas la première personnalité à « menacer » de quitter la France au cas de victoire du Front National en 2017. Par le passé certains sont allés plus loin encore en mettant à exécution leur promesse : on se souvient par exemple de l’exil de Yannick Noah après l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la république.

Capture France 2
Capture France 2

Annonces

Mais revenons-en à nos moutons. Aujourd’hui l’animateur de « On n’est pas couché » sur France 2 et des « Grosses Têtes » sur RTL le clame haut et fort : il est prêt à faire ses valises si Marine le Pen venait à être élue lors de la prochaine présidentielle. Mais cette hypothèse, il n’y croit même pas au final…

«Si le Front national passe, je prends mes cliques et mes claques, et je me tire» a t-il notamment déclaré dans le cadre d’un entretien accordé à Télé Obs avant de rajouter aussitôt, comme s’il ne croyait pas que ce soit possible «Je m’en fous. J’ai 53 balais, j’ai gagné ma vie, je n’ai pas de problème. Franchement, cette présidentielle ne va pas être si mal. On le sait tous: Marine le Pen sera au second tour mais elle ne passera pas.»


Annonces

Et pour éviter que cela ne se produise, Laurent Ruquier a d’ores et déjà indiqué qu’il était prêt à voter pour des candidats dont il ne partage pas forcément les idées politiques. «Je suis capable de voter Juppé ou Bayrou » a t-il ainsi précisé avant d’avouer qu’il aimerait, comme beaucoup de français, qu’un candidat surgisse de nulle part. Quant au choix Hollande, il espère ne pas avoir à le faire « Ça m’emmerderait » a t-il lâché.

Enfin il s’est exprimé sur la montée du Front National qu’il attribue à «l’inefficacité des gouvernements qui se succèdent». «C’est aussi, et surtout, parce qu’on a un gouvernement de gauche qui, depuis 2012, n’a pas su satisfaire l’électorat qui a voté pour lui » a t-il rajouté.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces