Patrick Fiori : « Marseillais on est, marseillais on reste » (replay)


Hier c’est Patrick Fiori qui était l’invité de Nikos ALiagas et de son émission « En balade avec » sur Europe 1. Le temps d’une matinée, le chanteur a fait découvrir à Nikos les grands lieux qui ont marqué son enfance dans la cité phocéenne.

Né à Marseille de parents corses arméniens, Patrick Fiori a emmené Nikos Aliagas en balade dans la cité phocéenne pour lui faire découvrir les lieux qui ont marqué son enfance et son adolescence. Et c’est sur les hauteurs de la ville, à Notre-Dame-de-la-Garde, appelée la Bonne mère, qu’a débuté cette promenade au micro d’Europe 1.


ANNONCES

©Nikos Aliagas

Extraits…

« Le succès… J’avais peur que ça s’en aille ». Le chanteur révélé en 1998 grâce à la comédie musicale Notre-Dame-de-Paris confie être venu à la Basilique pour deux raisons : « La première, c’est que je suis croyant. La deuxième, c’est que quand j’ai commencé un peu à rencontrer le succès, ça me faisait peur, j’avais peur que ça s’en aille. Je venais faire quelques petites prières et acheter quelques dizaines de chapelets. » Des prières peut-être entendues puisque Patrick Fiori a sorti il y a quelques semaines son dixième album, intitulé Promesse.

« L’époque où toutes les portes étaient ouvertes ». À Marseille, Patrick Fiori garde un souvenir vif de la cité d’Air Bel. « On a déménagé pas mal de fois dans Marseille mais cette cité-là était importante. On était sept, cinq enfants et les parents dans un appartement autour de 70 nationalités. Je me revois encore une fois avec la guitare de mon frère en train de chanter des chansons aux gens qui avaient la porte ouverte quelle que soit la nationalité. »


ANNONCES

Découvrez maintenant l’intégralité de l’émission en replay en cliquant ICI

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES