Michel Drucker : son Johnny Hallyday à lui, c’est celui de « Que je t’aime », pas celui de Dallas.

Parce que son année télé a été marquée par le prime hommage à Johnny Hallyday, et les larmes qu’il a versé en toute fin d’émission, Michel Drucker a une nouvelle fois été interrogée sur le décès de son ami et la fameuse affaire du testament dont tout le monde parle depuis trop longtemps déjà. Une affaire qui, en plus de déchirer le clan Hallyday, a eu pour conséquence de tenir l’image du rockeur auprès de certains  français…

Testament de Johnny Hallyday : la réaction de Michel Drucker
Capture France 2

Ainsi, et dans le cadre de l’entretien qu’il a accordé au Parisien, l’animateur de « Vivement Dimanche » a déclaré : « On m’en parle tous les jours. Mais je n’en dirai pas plus. Mon Johnny à moi, c’est le Johnny de « Que je t’aime », pas celui de Dallas »…. Le message a le mérite d’être clair, non ?

Puis de rajouter ensuite : « Après la Madeleine, je n’ai vu personne de l’entourage de Johnny. Je ne sais pas où passera l’héritage, mais vu l’armée d’avocats, il n’est pas perdu pour tout le monde »

L’occasion de rappeler qu’en février dernier il lâchait à ce sujet sur CNEWS  « Je crois que Johnny aurait aimé qu’on ferme notre gueule, voilà. Donc je la ferme ! »

Pour en revenir à l’interview du Parisien, l’animateur de France Télévisions est aussi revenu sur cette émission hommage qu’il avait présenté le 6 décembre dernier sur France 2.

« On s’envoyait des petits mots avant sa mort. Il m’avait aussi dit un jour en plaisantant, alors qu’il avait déjà un grave problème aux poumons, Tu me feras ma nécro, hein ? J’ai fait sa nécro. Et à la fin, je voulais ajouter Nous nous reverrons un jour ou l’autre. Embrasse Coluche et Gainsbourg pour moi, mais ce n’est pas sorti. J’étais anéanti » a t-il ainsi raconté…

 

 

4.83/5 (6)

Notez cet article