Ce soir sur France 3 « La malédiction de la Vologne » (vidéo)



0
(0)

Pendant que certaines chaînes continuent de surfer sur la crise des « gilets jaunes » – et c’est pas toujours forcément bon pour l’audimat si l’on en juge les résultats d’audience d’hier soir – France 3 nous propose ce soir dès 21 heures les 3 premiers épisodes de sa série documentaire en 5 parties, « La malédiction de la Vologne »


Annonces


Annonces

Qui a tué le petit Grégory le 16 octobre 1984 ? Et pourquoi ? Pour tenter de percer ce mystère qui obsède la France depuis trente-cinq ans, cette série-événement entraîne le téléspectateur aux racines du mal : les clans familiaux de la Vologne et leurs secrets.

La malédiction de la Vologne : les épisodes de ce soir

Épisode 1 : La Vallée des corbeaux


Annonces

Le 16 octobre 1984, le corps du petit Grégory Villemin, 4 ans, est découvert dans les eaux de la Vologne, au cœur des Vosges. Le lendemain, le crime est revendiqué par un mystérieux corbeau. Très vite, les gendarmes sont persuadés que le meurtrier est un proche de la famille Villemin. Mais personne ne parle…

Retour sur les racines du mal : la vallée de la Vologne, ses familles tentaculaires d’anciens bûcherons devenus ouvriers… Dans cette enclave repliée sur elle-même, l’arrivée du téléphone, à la fin des années 1970, libère les rancœurs et les haines cachées. Les appels anonymes se multiplient. Notamment dirigés contre le jeune couple Jean-Marie et Christine Villemin, les parents de Grégory, coupables aux yeux du corbeau de leur réussite sociale. Au bout de deux années de harcèlement, Jean-Marie Villemin et son père, Albert, sont persuadés que le corbeau est Jacky, le demi-frère de Jean-Marie, surnommé « le bâtard »…

Au lendemain du crime, Jacky Villemin est donc le premier suspect. Mais son innocence et celle de sa belle-famille sont établies en quelques jours. L’énigme empoisonnée commence : qui a tué le petit Grégory ?

Épisode 2 : La Bête et la Belle

Aidé par les gendarmes, Jean-Michel Lambert, le jeune juge en charge de l’enquête, inculpe Bernard Laroche, l’un des cousins de Jean-Marie Villemin. Désigné comme possible corbeau par une première expertise d’écriture, Bernard Laroche est balancé par sa jeune belle-sœur, Murielle Bolle, 15 ans, qui affirme l’avoir vu enlever Grégory. Laroche est baptisé le « monstre de la Vologne », la foule demande sa mort…

Mais Murielle revient sur son témoignage, et les avocats de Bernard Laroche font annuler l’expertise en écriture pour vice de forme. L’affaire Grégory est devenue un feuilleton national. Sous la pression de la presse et des avocats, le « petit juge » Lambert fait alors libérer Bernard Laroche et cible alors un, ou plutôt une nouvelle suspecte : Christine Villemin, la mère de l’enfant assassiné.

Jean-Marie Villemin ne supporte pas que l’on soupçonne sa femme. Persuadé que Laroche est le coupable, il le tue d’un coup de carabine, puis se livre aux gendarmes. Jean-Marie est interné à la prison de Nancy. A-t-il tué un coupable ou un innocent ?

Épisode 3 : Un bûcher pour la sorcière

Les policiers de Nancy, qui ont remplacé les gendarmes sur l’affaire, montent un dossier à charge contre Christine Villemin.

Celle-ci visite son mari en prison, traquée par les journalistes qui attendent son inculpation pour l’assassinat de son fils.

Le juge Lambert tombe dans des affres avant de décider d’inculper Christine. Une fois inculpée commence la descente aux enfers de Christine, son arrestation, son séjour en prison avec grève de la faim, sa mise au bûcher par l’opinion publique et plusieurs personnalités, de Marguerite Duras à Menie Grégoire…

Avec sa libération et la naissance du petit Julien, Christine trouve une force nouvelle, mais les photos vendues à Paris Match où la mère de Grégory pose coiffée et maquillée comme une actrice déclenchent à nouveau un torrent de violentes critiques. Même les parents de Jean-Marie, Albert et Monique Villemin, l’accusent…

L’épisode se termine par le renvoi de Christine devant la cour d’assises. Trois jours plus tard, la mère de Grégory fait une tentative de suicide en avalant deux tubes d’anxiolytiques.

La malédiction de la Vologne, une série événement réalisée par Pierre Hurel et co-écrite par Christophe Dubois et Pierre Hurelne. A découvrir dès ce soir à partir de 21h00 sur France 3. Suite et fin demain, jeudi 6 décembre 2018.

A noter que les 5 épisodes seront également disponibles, après diffusion, en replay durant 30 jours, sur FranceTV

Extrait vidéo

Découvrez un extrait vidéo :

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces