Secrets d’histoire du 13 décembre : sommaire de l’inédit ce soir sur France 3


Publicité

Secrets d’histoire du 13 décembre 2023 – Stéphane Bern vous donne rendez-vous ce mercredi soir sur France 3 pour un numéro inédit de « Secrets d’histoire ». Dans ce numéro intitulé « Vatel, Carême, Escoffier : à la table des rois ! », Stéphane Bern vous propose une émission exceptionnelle sur les trois plus grandes figures de l’histoire de la gastronomie française.


Rendez-vous dès 21h10 sur France 3 ou en replay sur France.TV et ce durant 7 jours.

Secrets d'histoire du 13 décembre : sommaire de l'inédit ce soir sur France 3
Capture FTV


Publicité

Secrets d’histoire du 13 décembre 2023, « Vatel, Carême, Escoffier : à la table des rois ! »

François Vatel, Antonin Carême, Auguste Escoffier… quels hommes se cachent derrière les tabliers et les toques ? Quels rôles jouent-ils auprès des plus grands en servant tour à tour Louis XIV, Fouquet, le Grand Condé ou encore Talleyrand et Napoléon ?

Quelles innovations apportent-ils en cuisine et comment imaginent-ils des plats emblématiques que l’on sert encore plus de 100 ans après leur création, comme le pâté en croûte, le vol-au-vent ou encore les pièces montées ?
3 hommes, 3 époques, 3 histoires captivantes, 3 destins chaotiques, 3 réussites exemplaires, mais une seule et même passion : la cuisine, la grande cuisine !


Publicité

Mais il s’agit bien plus que de cuisine, car ces 3 trois grands chefs nous invitent à une véritable immersion dans les coulisses de l’Histoire de France.

Stéphane Bern vous invite à le suivre au château de Vaux-le-Vicomte, situé à 50 km au sud-est de Paris, où s’est déroulé au milieu de l’année 1661 l’une des soirées les plus grandioses pour la gastronomie et le savoir-vivre à la française. Vous allez revivre et comprendre les grands moments de ce dîner, dont l’invité principal est le roi Louis XIV en personne. En coulisses, le véritable chef d’orchestre de ce ballet millimétré, où aucune faute ne sera tolérée, s’appelle François Vatel !

Vous allez découvrir qu’avec le chef Antonin Carême, la gastronomie se met au service de la politique. Ce qui fait dire à Talleyrand, alors ministre des Affaires étrangères et employeur d’Antonin Carême : « On ne fait pas de bonne diplomatie sans de bons déjeuners. »

Avec le chef Auguste Escoffier, la gastronomie française vit une véritable révolution. Sa rencontre avec César Ritz marque aussi les débuts de l’hôtellerie de luxe, où les stars du monde entier se pressent et pour lesquelles Escoffier crée des plats éponymes comme la pêche Melba, les crêpes Suzette ou encore la poire Belle-Hélène.



Publicité


Retour en haut