Capital du 21 janvier 2024 : le sommaire de l’émission inédite ce soir sur M6


Publicité

Capital du 22 janvier 2024 : sommaire et reportages – Julien Courbet vous propose ce dimanche soir sur M6 un nouveau numéro inédit de « Capital ». Aujourd’hui il a pour thème : « Made in France vs made in China : comment résister à l’ogre chinois ? ».


A découvrir dès 21h10 sur M6 et en replay sur 6PLAY.

Capital du 21 janvier 2024 : le sommaire de l'émission inédite ce soir sur M6
© Benjamin DECOIN/M6


Publicité

Capital du 21 janvier 2024 : sommaire et reportages de ce soir

Business et discrétion : enquête sur les recettes du succès des Chinois de France
La France compte 600 000 Français d’origine chinoise, arrivés parfois sans papiers, et souvent sans argent. Ces Chinois pour la plupart originaires de la province de Wenzhou (Est de la Chine) ont réussi à développer des commerces florissants. Quelques-uns ont même bâti des empires en une vingtaine d’années que ce soit dans la restauration, le textile, l’immobilier ou les bars-tabacs ; ils pèsent aujourd’hui des milliards dans l’économie française ! Pour développer leur business, ces Chinois de France, peuvent compter sur une entraide sans faille, une sorte de code d’honneur ! Grâce à des prêts intracommunautaires, une économie circulaire et un réseau d’entrepreneurs devenus très influents, ils ont développé des atouts commerciaux redoutablement efficaces. Cette communauté qui cultive le secret doit faire face à de nombreux préjugés, notamment autour de la circulation de l’argent liquide. Mythe ou réalité ? Les affaires judiciaires et les saisies par les autorités d’importantes sommes en espèces, ne sont pas étrangères à cette image de « blanchisseur d’argent sale » qui colle à cette communauté. De Paris aux grandes métropoles de province, nous avons suivi, pendant plusieurs mois, ces Français d’origine chinoise qui ont bien voulu briser le culte du secret imposé.

Les Français à la conquête de la Chine : pour vendre, soyez révolutionnaires !
Pour toute marque française, vendre aux Chinois a de quoi faire saliver : plus d’un milliard de consommateurs potentiels, avec un PIB moyen qui a bondi en vingt ans à plus de 1 000 euros par mois ! Dans le luxe, c’est déjà un tiers des ventes mondiales de LVMH, Kering ou Hermès ! Sauf que vendre aux Chinois, c’est maintenant une expédition vers le futur ! Les consommateurs chinois ont des années d’avance sur nous en matière d’achat. Tout se fait par smartphone, notamment via une appli incontournable : WeChat, méga réseau social pour échanger et acheter en ligne, sorte de Google et Facebook à la fois ! Comment le roi de l’orfèvrerie Christofle tente-t-il de convertir les Chinois à l’art de la table à la française, tout en s‘adaptant aux coutumes locales ? Face aux porcheries installées dans des immeubles de vingt-six étages, Cooperl, la plus grande coopérative bretonne de charcuterie, commercialise le jambon de marque Brocéliande, considéré là-bas comme un produit de luxe. Ziko, un aventurier français du business, est devenu un pro du live shopping sur WeChat. Il arrive à vendre aux Chinois des huîtres fraîches d’Oléron, deux fois plus chères qu’en France…


Publicité

Temu : faut-il craquer pour le nouveau champion des petits prix ?
Après Shein, le champion chinois qui vend de l’ultra fast fashion à la planète entière, une nouvelle plateforme chinoise de shopping discount déferle sur la France : Temu. Son slogan « achetez comme un milliardaire » annonce la couleur : on y trouve des centaines de produits, des vêtements et des gadgets improbables à des tarifs défiant toute concurrence. Le tout boosté par des messages promotionnels « quantités limitées, déstockage », « ventes flash » ou « frais d’envoi gratuits ». Moins d’un an après son arrivée en France, elle est devenue l’application gratuite la plus téléchargée. Comment expliquer un succès aussi fulgurant ? Et à quoi s’attendre quand on y fait ses emplettes ? Capital a mené l’enquête jusqu’en Chine, à la recherche des secrets, petits et grands, de cet Amazon chinois qui met en relation directe producteurs et consommateurs. L’ambition de son créateur : que les consommateurs s’amusent sur son site avec des loteries ou jeux concours pour dépenser toujours plus. Car Temu ne s’intéresse pas qu’à votre argent, vos données personnelles valent aussi de l’or. À quoi servent-elles ? Que sait exactement Temu de vous ?

Capital du 21 janvier 2024, extrait vidéo

« Made in France vs made in China : comment résister à l’ogre chinois ? », c’est ce soir dans « Capital », présenté par Julien Courbet dès 21h10 sur M6.



Publicité


Retour en haut