C dans l’air du 9 février 2024 : les invités et le sommaire


Publicité

C dans l’air du 9 février 2024, invités et sommaire – Ce vendredi soir et comme chaque soir sur France 5, Caroline Roux vous donne rendez-vous pour un nouveau numéro inédit de « C dans l’air ». Quels sont les invités et le sommaire de l’émission aujourd’hui ? On vous dit tout.


Rendez-vous dès 17h40 sur France 5 ou sur france.tv pour le replay.

C dans l'air du 9 février 2024 : les invités et le sommaire
FTV


Publicité

C dans l’air du 9 février 2024 : le sommaire

⚫ Nicolas de Labareyre, journaliste et réalisateur du documentaire « France, nid d’espions », sera ce soir l’invité d’Axel de Tarlé sur France 5. À travers son travail, il met en lumière la présence discrète d’espions étrangers opérant à travers la France, se déplaçant sous de fausses identités, travaillant sous couverture diplomatique, voire s’intégrant dans la société pendant de longues périodes. Ces divers profils compliquent la tâche des autorités pour les détecter.
Dans le contexte de la crise géopolitique avec la Russie et de la guerre économique avec la Chine, la France est devenue une cible privilégiée des services de renseignements. Nicolas Lerner, ancien chef de la DGSI, a souligné en avril 2023 que la France était particulièrement vulnérable aux tentatives d’espionnage et d’ingérence. Ces tentatives touchent tous les secteurs, du politique au militaire, en passant par le journalisme, la science et l’industrie. Aucune commune française n’est à l’abri, dès lors qu’elle abrite des laboratoires de haute technologie, des centres de décision ou offre un refuge discret.
Au cours de l’émission, Nicolas de Labareyre abordera les récentes affaires d’espionnage, mettant en lumière la manière dont les services secrets étrangers opèrent sur le territoire français pour voler des informations sensibles, recruter des informateurs, influencer la vie politique, voire planifier des assassinats ciblés.

⬛ Biden : le grand doute
C’est une tournure favorable pour Joe Biden qui a évité des poursuites judiciaires après que le procureur spécial, enquêtant depuis des mois sur des documents classifiés découverts dans les bureaux et la résidence privée du président sans raison apparente, a décidé de ne pas engager des poursuites. Cependant, un aspect du rapport se révèle dévastateur pour le candidat démocrate de 81 ans à sa réélection, le décrivant comme « un homme âgé, sympathique et bienveillant, mais avec une mémoire défaillante », incapable notamment de rappeler la date de la disparition de son fils aîné.
Cette critique a poussé le président américain à réagir spontanément devant la presse pour affirmer que sa mémoire était intacte. Cependant, lors d’une séance de questions, il a commis une erreur en citant le président de l’Égypte comme le président du Mexique dans le contexte des négociations sur les otages de Gaza, ce qui a alimenté davantage les inquiétudes quant à ses capacités mentales.
Ce nouvel incident s’avère être un désastre pour l’image du président, suscitant de nouvelles interrogations sur son âge à quelques mois des élections présidentielles. Les préoccupations concernant ses chutes fréquentes et ses discours parfois décousus préoccupent de plus en plus les Américains, avec 76 % des électeurs, selon un récent sondage de la chaîne NBC, exprimant des inquiétudes quant à ses capacités physiques et mentales.
Donald Trump, en tête dans la primaire républicaine, exploite déjà ces préoccupations, le caricaturant lors de ses meetings comme un homme désorienté et sénile. Cependant, Trump, âgé de 77 ans, est lui-même confronté à de nombreuses affaires judiciaires, sa demande d’immunité pour éviter un procès avant les élections ayant été rejetée, laissant l’avenir de ses affaires judiciaires entre les mains de la Cour suprême.


Publicité

Retrouvez un nouveau numéro inédit de « C dans l’air » ce vendredi 9 février 2024 à 17h40 sur France 5. Rediffusion à 23h55.



Publicité


Retour en haut