Les Inrocks ne seront pas une annexe du PS


Capture écran -DR

Il y a quelques jours à peine Audrey Pulvar, contrainte de quitter ses fonctions sur France Inter et son poste de chroniqueuse chez Laurent Ruquier, était nommée directrice de l’éditorial du magazine « Les Inrockuptibles ».

Une nomination qui a suscité de très nombreuses réactions en raison de sa relation avec Arnaud Montebourg,  ministre du Redressement productif.


ANNONCES

Nombreux sont ceux qui ont crié au scandale craignant d’éventuels conflits d’intérêt et une ligne éditoriale trop orientée pour être crédible.

Parmi eux Thomas Legrand, responsable des pages politiques, qui a d’ailleurs présenté sa démission (voir ici).


ANNONCES

En début de semaine Audrey Pulvar a décidé de répondre à ses détracteurs dans le cadre d’une interview accordée à l’AFP.

« Les Inrockuptibles  ne seront ni une annexe, ni une chambre d’écoute, ni un organe du parti socialiste, du gouvernement ou du chef de l’Etat » a t-elle notamment déclaré.

Précisant qu’elle n’avait que faire des réactions de certains de ses confrères, Audrey Pulvar a rajouté que les lecteurs se rendraient très vite compte si elle se sert ou pas des Inrocks comme un organe de propagande.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES