Laurent Kerusore (Plus belle la vie) milite pour l’adoption


© François Lefebvre / FTV
© François Lefebvre / FTV

ANNONCES

Laurent Kerusore, comédien dans la série de France 3 « Plus belle la vie », milite en faveur de l’adoption. L’acteur, qui s’est marié avec un homme et a adopté deux enfants sur le petit écran, est lui-même un enfant adopté et il se confie dans une interview pour le magazine Gala.

Laurent Kerusore parle de son homosexualité et de la façon dont il l’a annoncé à ses parents adoptifs : « Je l’ai dit à maman, tout heureux, au télé­phone. Elle m’a dit: ‘Ne le dis pas à ton père’. Sauf que le soir, bien sûr, elle le lui a annoncé. ‘Laurent, tu prends tes affaires et tu t’en vas!’, m’a-t-il dit. Puis: ‘Je préfère que tu partes, je te dirais des choses que je ne pense pas. Je t’aime trop’.

« On ne peut pas impo­ser aux parents notre homo­sexua­lité. A nous les enfants d’at­tendre la cica­tri­sa­tion. Pour maman, le plus dur, c’était l’idée de ne pas avoir de petits-enfants, moi qui suis déjà un enfant adopté. Mais j’adop­te­rai, je le sais. Je veux une famille, ma famille. » a expliqué l’acteur de « Plus belle la vie ».

Concernant l’adoption, Laurent espère réussir à faire bouger les choses et à la rendre plus facile en France.


ANNONCES

« Je suis un enfant de la DASS. Je veux tendre la main de la même façon à un enfant d’ici. Je milite pour qu’on faci­lite l’adop­tion. J’ai même demandé à parrai­ner des gamins de la DASS, on m’a ri au nez. Pour­tant, je gagne ma vie, j’ai les moyens d’em­me­ner un gamin à l’école et en vacances, je fais pas mal de choses pour les enfants des hôpi­taux… Mais ça ne suffit pas. » a-t-il expliqué.

« Ce n’est pas pour en avoir un à moi, mais pour trans­mettre ce que mes parents m’ont offert: une éduca­tion, un nom de famille, aussi. Que ce soit un bébé ou un ado. Un noir ou un blanc. Un enfant seul ou une fratrie. »

4/5 (1)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES