Angelina Jolie : elle a subi un ablation préventive des ovaires…


[SANTÉ] Au printemps 2013, et alors qu’elle venait de subir une double mastectomie (ablation des seins), Angelina Jolie laissait sous-entendre  qu’elle pourrait enchaîner sur les ovaires. Au New-York Post elle avait alors déclaré : « J’ai commencé avec les seins, parce que mon risque de cancer du sein est plus élevé que le risque de cancer de l’ovaire. »

Un an plus tard elle confirmait la nouvelle au site Entertainment Weekly sans pour autant donner de date. Elle avait toutefois précisé qu’elle allait écouter « les conseils de tous ces gens formidables qu’elle côtoie, de toutes ces personnes qu’elle rencontre et avec lesquelles elle évoque ces sujets, de tous ceux qui à travers le monde lui ont témoigné leur amour et leur soutien ces derniers mois »

Crédits : PR Photos
Crédits : PR Photos

Objectif de cette opération qui est tout sauf anodine :  minimiser le risque de contracter un jour ce cancer qui a emporté sa mère Marcheline Bertrand,  décédée en 2007 à l’âge de 56 ans après une lutte de près de 10 ans. En effet, quand une femme a un trop gros risque de cancer des ovaires, on lui conseille souvent la chirurgie, avec ablation des ovaires et des annexes (trompes, utérus).

Mais aujourd’hui, la belle Angie est passée à la vitesse supérieure ! Dans une lettre publiée par le New-York Post, l’actrice indique avoir subi cette ablation préventive des ovaires et des trompes de Fallope par crainte de ce cancer.

Particulièrement bien préparée à cette intervention, elle a déclaré  « Il n’est pas facile de prendre ce genre de décision mais il est possible de prendre le contrôle et de s’attaquer à l’avance à un enjeu pour la santé. »

Une décision mûrement réfléchie donc et que l’actrice a pris après que des médecins lui aient confirmé qu’elle était porteuse du gène BRCA1 « défectueux », un gène qui l’exposait à un risque de 50 % de développer un cancer ovarien.

 

Aucun vote actuellement

Notez cet article