« Jurassic World » : un démarrage record aux Etats-Unis !


[Box Office US] Tout va bien pour « Jurassic World », le film évènement de Colin Trevorrow avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Ty Simpkins, Irrfan Khan, Nick Robinson, Vincent D’Onofrio, Jake Johnson, BD Wong, Judy Greer et Omar Sy.

Après avoir signé le 2ème démarrage de l’année en France, le voilà qu’il signe un démarrage record aux Etats-Unis avec la bagatelle de 78 millions de dollars pour sa toute première journée d’exploitation. C’est juste énorme ! S’il continue sur sa lancée, il pourrait atteindre les 180 millions de dollars d’ici à la fin du week-end, soit le 3eme plus gros démarrage de tous les temps.

© Universal Pictures
© Universal Pictures

ANNONCES

«Au nom de toutes les personnes impliquées dans la fabrication de Jurassic World, je veux vous dire merci. C’est merveilleux d’entendre une réponse extrêmement positive. Nous sommes incroyablement bénis et nous ne pouvons pas être plus reconnaissants pour le soutien incroyable que vous avez montré jusqu’ici. Merci, merci, merci!» a écrit Chris Pratt sur son compte officiel Facebook.

A propos du film

Plus de dix ans après l’ouverture de Jurassic World, le « plus grand parc à thèmes jamais construit dans l’histoire humaine »3, les scientifiques aux ordres de Claire Dearing (Bryce Dallas Howard) tentent de trouver une nouvelle attraction pour captiver les milliers de visiteurs qui débarquent chaque jour par bateau depuis le Costa Rica. Deux spécimens d’une nouvelle espèce de dinosaure façonné par la main de l’Homme, Indominus Rex, voient ainsi le jour.


ANNONCES

Mais après avoir tué son binôme, l’un de ces monstres s’échappe et sème la terreur dans le parc. Une gigantesque traque est alors donnée par Vic Hoskins (Vincent D’Onofrio), responsable de la sécurité. Au même moment, Zach (Nick Robinson) et Gray (Ty Simpkins), les neveux de Claire envoyés sur l’île pendant le divorce de leurs parents, bénéficient d’un pass pour profiter de toutes les attractions. Ils se retrouvent sur la route du dangereux dinosaure. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur Owen Grady (Chris Pratt), dompteur d’un groupe de Vélociraptors.

Omar Sy n’a pas été coupé au montage

Dans un entretien accordé à 20 minutes, Omar Sy a confié que toutes les scènes qu’il a tourné ont été gardées, contrairement à ce qu’il redoutait.

« Suite à mon expérience sur X-Men – Days of Future Past où mon rôle avait été pas mal charcuté, j’avais peur qu’il m’arrive la même chose sur ce film, mais le réalisateur Colin Trevorrow m’avait donné sa parole et il l’a tenue : il a tout gardé » a déclaré l’acteur français.

Une demi-surprise puisque Colin Trevorrow (ndrl : le réalisateur du film) n’a jamais caché qu’il était fan du petit frenchie du film. En mars dernier il déclarait au magazine Première « J’ai écrit le rôle spécialement pour Omar, je suis un immense fan, j’ai passé beaucoup de temps en France, ma femme est française » avant de préciser qu’il avait un rôle bien plus important qu’on ne pouvait l’imaginer et qu’il n’était pas venu pour jouer une seule scène.

Pour Chris Pratt, c’est un rêve de gosse qui se réalise

Quand il a appris qu’il serait la tête d’affiche du film, Chris Pratt n’a pas caché sa joie. Au début de 2014, et dans le cadre d’une interview accordée à l’agence QMI , il s’était dit très excité à l’idée de jouer dans le film… lui pour qui « Jurassic Park » est un film culte, son « Star Wars » à lui !

« Je l’ai vu lors de l’avant-première , j’ai vu toutes ses suites des tas de fois, pour moi c’est le plus grand film (…) je crois que j’avais 13 ou 14 ans quand il est sorti (…) C’est énorme pour moi d’intégrer ce projet, je suis très heureux » avait-il alors déclaré.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES