Quentin Tarantino répond à la police qui appelle au boycott de ses films


Plusieurs syndicats de police ont appelé au boycott des films de Quentin Tarantino après que ce dernier ait osé participer à un rassemblement pour dénoncer les violences policières qui font ces derniers temps un peu trop souvent la une des médias américains. L’occasion pour lui de dénoncer l’inaction des autorités face à un problème sur lequel elles semblent vouloir fermer les yeux. Pour Tarantino « ces policiers meurtriers seraient emprisonnés ou au moins inculpés » si les autorités décidaient enfin de s’en préoccuper.

Crédits : PR Photos
Crédits : PR Photos

« Quand je vois des meurtres, je ne reste pas là sans rien faire. Il faut appeler un meurtre un meurtre, tout comme il faut appeler les meurtriers des meurtriers » avait-il ensuite déclaré devant des caméras de télévision.


ANNONCES

Des propos qui ont provoqué la colère de plusieurs syndicats policiers. Certains appellent le public à boycotter ses films dont celui qui sortira à Noël « Les huit salopards« ; d’autres vont plus loin encore invitant toutes les forces de police à ne plus assurer la sécurité des tournages du cinéaste.

Un appel au boycott qui n’impressionne nullement Quentin Tarantino ! Dans les colonnes du Los Angeles Times, il a décidé de maintenir ses propos. « Ils veulent me faire taire. Ils veulent me discréditer. Ils veulent m’intimider. Ils veulent fermer ma bouche, et plus important encore, ils veulent envoyer un message aux autres personnes qui voudraient s’opposer à ces violences » a lâché Tarantino tout en déplorant le fait que ces syndicats préfèrent s’attaquer à lui que régler les problèmes.


ANNONCES

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES