Star Wars : Daisy Ridley souffre d’endométriose



Depuis la sortie de l’épisode 7 de Star Wars « Star Wars : le Réveil de la Force » Daisy Ridley est devenue une star internationale adulée de tous, ou presque. Il y a en effet toujours quelques langues de vipères qui se plaisent à lui casser du sucre sur le dos ou qui passent leur temps à se moquer d’elle. Elle a été récemment prise pour cible sur les réseaux sociaux en raison de sa maigreur…

 ©Lucasfilm Ltd/Disney
©Lucasfilm Ltd/Disney

ANNONCES

Probablement fatiguée par toutes ces attaques, totalement infondées et injustifiées, Daisy a décidé une nouvelle fois de sortir de sa réserve. Et c’est sur son compte officiel Instagram que l’actrice a expliqué qu’elle était atteinte d’endométriose depuis l’âge de 15 ans. Elle est aujourd’hui âgée de 24 ans.

L’endométriose est une maladie gynécologique assez fréquente puisqu’elle concerne une femme sur dix. Elle est liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. Différents organes peuvent être touchés. La maladie peut être asymptomatique. Mais dans certains cas, elle provoque des douleurs fortes (notamment au moment des règles) et/ou une infertilité. Source Inserm

Pour en revenir à Daisy Ridley,  cette dernière a laissé entendre que les douleurs provoquées par cette maladie étaient revenues en force.  D’autre part, et avec le visage recouvert d’un masque cosmétique, elle a précisé que l’endométriose avait provoqué chez elle d’importants problèmes de peau.

« Je peux vous dire que ces complexes ont détruit ma confiance en moi (…) Il y a malgré tout du progrès » a t-elle notamment écrit.


ANNONCES

Puis d’inciter toutes celles qui seraient dans le même cas à consulter un spécialiste « Allez voir des spécialistes, faites des tests hormonaux et allergiques. (…) On n’a qu’un corps, il faut faire le maximum pour qu’il fonctionne au mieux »

Avant elle c’est l’une des stars de la série « Plus Belle la Vie, la ravissante Laetitia Millot , qui avait raconté son calvaire et son combat contre cette maladie qui la prive depuis trop longtemps déjà des joies de la maternité.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES