Plus belle la vie : le retour surprise d’un personnage


La semaine prochaine dans votre série quotidienne Plus belle la vie, un personnage va faire un retour des plus inattendus ! En effet, il s’agit d’un personnage que l’on n’a pas vu à l’écran depuis près de 5 ans : Catherine, la mère d’Abdel.

Catherine, qui était en cavale en Amérique du Sud depuis son évasion de prison avec l’aide de Karim alors que son procès allait débuter et qu’elle risquait 15 ans fermes, a des remords et son fils lui manque trop.


ANNONCES

plusbellelavie-pblv-logo-noir

Résultat, elle est de retour à Marseille et reprend immédiatement contact avec Abdel, qui l’héberge dans son studio place du Mistral.


ANNONCES

Un retour que Karim voit d’un mauvais oeil, tout comme Vanessa. Tous les deux pensent que Catherine fait prendre trop de risques à Abdel, qui pourrait bien se retrouver en prison pour complicité si la police apprenant qu’il l’héberge…

En attendant, ce soir vous avez rendez-vous à 20h25 sur France 3 pour l’épisode n°3103 :

Maud pousse Djawad à prendre des amphets pour faire la fête avec elle et ses amis. Franck s’inquiète pour Estelle, qui côtoie Djawad et ses potes peu recommandables. Julio confronte Djawad sur les comprimés qu’il a découvert dans la salle de sport. Djawad s’emporte et refuse de lui en dire plus. Estelle découvre les joies de sortir avec un père de famille avec enfant malade, tandis que Djawad expérimente les fêtes de jeunes bourgeois. Il n’est pas à l’aise et prend des amphets. Face à Lucas Lavergne, un ami arrogant de Maud, il commence à s’énerver. Maud préfère qu’ils partent. De son côté, Estelle essuie le vomi de Noé, malade, et se fait critiquer par Blanche de l’avoir mal gardé.

Les filles sont d’accord pour proposer la coloc à Barbara et Francesco. Barbara a du mal à convaincre Francesco d’aller vivre avec leur serveuse et de quitter le Céleste. En réalité, l’ambiance pension de vieux de l’hôtel l’ennuie plus qu’il ne le dit. Et ce qui finit de le convaincre, c’est la possibilité de fuir son beau-père qui devient envahissant…

Le juge Perrin est prêt à relaxer Raïs, faute de preuves. Abdel est contrarié. Il avoue à son père que son plan ne marche pas. Abdel trouve la faille du juge en entendant Céline parler du dossier Belesta. Karim propose une enveloppe au juge, qui la prend en refusant de dire s’il accèdera ou non à sa requête de garder Raïs en prison.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES