TPMP : Vincent Bolloré demanderait 13 millions d’euros au CSA



0
(0)

TPMP : news, actu. Alors que le CSA doit en principe se prononcer la semaine prochaine sur la fameuse séquence homophobe du prime « Radio Baba« , Vincent Bolloré aurait décidé de contre-attaquer ! Ainsi et selon le « Canard Enchaîné » le patron du groupe Canal + réclamerait aujourd’hui la somme de 13 millions d’euros au CSA afin de compenser la perte liée à la précédente sanction. Pour ceux qui ont loupé un épisode, elle a consisté à priver l’émission de Cyril Hanouna de tous revenus publicitaires durant 3 semaines.


Annonces

Le CSA se prononçait ainsi sur deux séquences diffusées en novembre et décembre 2016 : la fameuse caméra cachée dont Matthieu Delormeau avait été victime; la séquence durant laquelle Cyril Hanouna a conduit une chroniqueuse qui avait les yeux bandés à mettre sa main sur son sexe.

Cyril Hanouna homophobe ? Il fait son mea-culpa dans TPMP et dénonce un acharnement
Capture C8

Annonces

TPMP : motivations du CSA

En ce qui concerne la première séquence le CSA a estimé qu’en la diffusant la société C8 avait gravement méconnu son obligation de faire preuve de retenue dans la diffusion d’images susceptibles d’humilier les personnes.

Pour la seconde, Le CSA a considéré que cette scène méconnaissait les dispositions de la loi du 30 septembre 1986 qui lui donnent la responsabilité de lutter contre les stéréotypes, les préjugés sexistes, les images dégradantes et les violences faites aux femmes, en particulier dans les émissions ayant un impact important sur le jeune public


Annonces

La demande remboursement

A propos de cette demande de remboursement, les sages du CSA ont désormais deux mois pour y répondre. Ce qui pourrait poser problème, et donc déboucher sur un refus, c’est le montant réclamé ! Certains l’estiment en effet à seulement 5 ou 6 millions d’euros, une somme d’ailleurs évoquée dans TPMP au lendemain de la sanction. En cas de refus, un recours devant le Conseil d’Etat semble se profiler.

Le 8 juin dernier, la chaîne disait avoir pris connaissance avec stupéfaction des décisions de sanctions prononcées par le CSA évoquant leur caractère disproportionné et discriminatoire pouvant fragiliser l’équilibre économique de la chaîne.

Et de conclure par ces mots « C8 prendra toutes les mesures juridiques appropriées ».

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces